Medef : La complexité pénalise aussi les salariés !

http://youtu.be/SBe1N7K9u4M

À l’occasion des événements organisés par le Medef, nous avons rencontré Jean-François Durand, Président de Techmo Hygiène, une société spécialisée dans la lutte anti-parasitaire et l’assainissement pour le BtoB. Il répond pour nous à la question de la complexité.

Les limites de la complexité

Étant donné que nous vivons tous dans un monde complexe, pourquoi les entrepreneurs ne s’y habituent pas également ? Jean-François Durant nous explique que la complexité « utile » est encore gérable. Mais celle qui n’a pas de fin, « si ce n’est des exigences réglementaires qui ne font qu’en rajouter sans comprendre le problème de fond », ce n’est plus possible. Pour mettre l’accent sur la situation, il a d’ailleurs cherché la définition du terme complexité dans le Petit Larousse et nous donne les 3 synonymes trouvés : « difficulté, complication et enchevêtrement ».

Car Jean-François Durand en est bien conscient : si, en tant que chef d’entreprise, il vit clairement la complexité, ce sont ses salariés « qui doivent également la gérer ». Il a d’ailleurs calculé le coût de cette complexité au sein de son entreprise : cela représente environ « 3% en équivalent temps plein pour répondre à toutes les exigences requises ».

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux