Pour Michaël Potvin, « rien ne remplace la joie de rendre le client heureux »

Qu’ils viennent du Québec ou de France, les entrepreneurs ont-ils les mêmes envies et le même ressenti ? Interview de Michaël Potvin , fondateur de Terralpha. Selon lui, il y a des galères, des incompréhensions, mais aussi de grandes joies liées à l’entrepreneuriat.

Le plus dur, pour Michaël Potvin, est de se faire comprendre par son entourage, qui ne conçoit pas qu’il fasse des sacrifices. Ces sacrifices, toute personne dotée d’une « fibre entrepreneuriale » les connaît : travailler beaucoup, rater des soirées entre amis, ne pas gagner tout de suite beaucoup d’argent.

Mais heureusement, ce n’est rien comparé à la joie de décrocher un contrat, de « le réussir à merveille » et de rendre le client heureux.

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux