Téo Jasmin : « Je me suis construite dans l’adversité »

À l’occasion des Trophées des Femmes de l’Économie Centre et Val de Loire, nous échangeons avec Angéline Bailly, lauréate du concours. Femme entrepreneure, elle a fondé la marque Téo Jasmin.

Angéline Bailly est à la tête d’un programme de licences et de déclinaisons de produits dérivés, en France et à l’international. Le concept : de la maroquinerie ornée d’une tête de bulldog, Téo.

Entreprendre, ce n’est pas de tout repos. « J’aime à dire, car j’ai 47 ans, que je me suis construite dans l’adversité. J’ai échoué dans ma scolarité ? Ça m’a donné le courage d’entreprendre et de créer mon entreprise », nous confie Angéline Bailly.

#Replay : après s’être lancé, notre startupper a du lever des fonds. Son 3e épisode, c’est par ici :


Mustafa Curlu

Mustafa Curlu

Rédacteur

Responsable éditorial de Widoobiz, Mustafa Curlu s’intéresse à tous les sujets de l’entrepreneuriat. De la politique à l’économie en passant par l’innovation ou encore la vie d’entreprise, il vous propose un regard d’entrepreneur.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux