Financement et gestion du patrimoine : l’humain d’abord

De : Mustafa Curlu

Propos recueillis aux troisièmes rencontres Paris Business Angels 2012

« Il faut donner à l’entrepreneur deux doigts de raison dans son univers de passion. Le Business Angel, lui, a envie de donner un second souffle à son capital. Il a envie de revivre ce sentiment là, un sentiment premier, humain, presque animal, de réalisation» c’est ainsi que Serge Harroch, gérant d’Alpha-Phi, explique son métier.

Il s’agit pour lui de gérer la relation entre l’entrepreneur et le Business Angel, en s’intéressant avant tout à ce qui motive les gens et ce qui les amène à se développer.

Dans ce cadre, Serge Harroch est au côté de Paris Business Angels. Il vous raconte comment ça se passe.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.