De : Martine Lautredou
Chronique du 07 mars 2011 :

A la suite d’un décès, d’une maladie ou d’une cession d’activité, le conjoint se retrouve souvent dans une posture délicate, n’ayant jamais cotisé tout en ayant néanmoins travaillé.
Ainsi, après la situation du conjoint salarié, Martine Lautredou présente aujourd’hui celle du conjoint collaborateur.