Bonne nouvelle ! Selon le Figaro, le ministre de l’Economie, François Baroin aurait affirmé à son homologue allemand, Wolfang Schaüble, que le déficit public de la France pourrait « peut-être se rapprocher de 5,5% », soit un peu mieux que l’objectif fixé par le gouvernement à 5,7% du PIB. Une information qui confirme l’annonce du Premier ministre, François Fillon, de la réduction de la dette « de 4 milliards inférieurs à la dernière prévision ».

À titre de rappel, le déficit avait atteint les 8,5% de PIB en 2009, bien loin du plafond de Maastricht à 3%. Le déficit de l’État est donc attendu en 2011 à un niveau de 91,5 milliards d’euros, tout de même. Le solde officiel 2011 sera publié le 8 février. Le respect de cet objectif est nécessaire pour que la France puisse tenir un autre engagement qui était de réduire le déficit public de 7,1% du PIB en 2010 à 5,7% en 2011. En d’autres termes, le sésame pour rassurer les marchés.

Toujours selon le Figaro, les deux ministres de l’économie ont parlé à Berlin de la Grèce dont la situation est préoccupante. François Baroin l’aurait jugé « plus mauvaise que prévu ». Le traité européen et la taxe sur les transactions financières ont été également évoqués. Des sujets sur lesquels François Baroin veut « avancer sur un front uni » avec l’Allemagne.