Aujourd’hui connu dans le monde entier, Blablacar a également été une petite structure. Widoobiz en profite pour remettre en avant une ancienne émission de Frédéric Mazzella. 

Mise à jour du 22 avril 2016 : 20 millions de membres, présents dans une vingtaine de pays et, surtout, valorisé 1,4 milliard d’euros : tout le monde connaît aujourd’hui Blablacar. Mais, avant de devenir une licorne, le géant du covoiturage a été une startup comme une autre. Autrement dit, fragile dans son modèle économique et en perpétuelle recherche de notoriété. Ce qui a permis à Widoobiz d’accueillir Frédéric Mazzella dans ses locaux pour évoquer sa startup.

À l’époque, l’entreprise s’appelle encore Covoiturages.fr. La startup a déjà levé plusieurs millions d’euros mais tout reste à faire. Le partage de trajets en voiture n’est pas encore entré dans les mœurs. 

Vous pouvez réécouter cette interview en bas de la page.

De : Elisabeth Lecuyer
Émission du 12 mars 2012 :

Avec 1 700 000 membres clients, le leadership sur son secteur, et 7 millions de fonds levés, la société Comuto est une indéniable réussite dans le monde du web. Avec le site Covoiturage.fr qu’elle édite, l’entreprise a également permis d’économiser plus de 200 000 tonnes de CO2.

Tout commence un soir de Noël. « Tous les trains étaient pleins ou beaucoup trop chers, il doit bien y avoir des gens qui descendent en Vendée » se demande Frédéric Mazella. Peut-être qu’en leur donnant 20 ou 30 euros, ils accepteront de partager leur voiture se dit-il. Dans un pays où 80% des voitures qui roulent ont seulement une personne à leur bord, le potentiel est énorme. C’est ainsi que l’idée germe. Quelques temps plus tard, l’entreprise et le site sont lancés.

Un trajet Paris-Rennes entre 20 et 25€, un voyage Paris-Lille à 15€ : voilà ce qu’il en coûte à « l’auto-stoppeur de salon » sur Covoiturage.fr. Comment l’entreprise gagne t-elle de l’argent ?  Quelle est sa stratégie de développement ? Pour le découvrir, embarquez tous pour un trajet de 12 min à partager avec notre animatrice et Frédéric Mazella

Et Widoobiz aussi a bien grandi, à l’époque ce n’était que de la radio. Maintenant, vous retrouvez aussi chaque jour de nombreux articles et émissions en vidéo.