Fin avril, la commission européenne a lancé le programme We Mean Business qui encourage les entreprises à intégrer davantage de jeunes ressortissants européens en stage.

Difficile de se sentir européen si on ne travaille pas à l’étranger. La commission européenne l’a bien compris et compte, par son programme We Mean Business, soutenir financièrement 280.000 stages sur la période 2012- 2013 pour les jeunes européens. Un programme ambitieux. Car aujourd’hui, à peine 130 000 jeunes bénéficient d’une subvention pour aller se frotter à la vie économique d’un autre pays membre de l’Union Européenne.

Pour sensibiliser les entreprises et leurs dirigeants, la commission européenne a prévu des campagnes de sensibilisation sur le sujet, à l’attention des organismes compétents : agences de développement régional, chambres de commerce et toutes autres organisations de soutien aux entreprises.

Une initiative qui vient après un engagement de l’exécutif Européen d’augmenter de 30% le nombre d’offres de  stage aux étudiants de l’enseignement professionnel. Concrètement, les conditions d’accessibilités aux programmes Léonardo et Erasmus seront élargis. Deux programmes qui facilitent les possibilités d’obtenir une expérience professionnelle et d’étudier dans un des 27 pays membres de l’Union Européenne.

Tancrède Blondé