Beaucoup de TPE du secteur ne connaissent tout simplement pas les dispositifs d’aide au recrutement des apprentis.

À l’évidence, il reste une grande marge de progression. D’après une étude réalisée par Pro BTP pour le compte du réseau CCCA BTP qui s’occupe de l’apprentissage du secteur, 56% des entreprises interrogées ne connaissent tout simplement pas les aides de l’Etat en la matière. Mieux tout de même qu’en 2010, où les entreprises reconnaissaient à 63% ne pas s’être penché sur la question.

La méconnaissance va même jusqu’à ne pas connaître les CFA du secteur pour 3 entreprises sur 10. En cause, les petites structures entre 0 et 4 qui considèrent ne pas se sentir concerné par la question de l’apprentissage. Ce qui signifie évidemment une totale ignorance des dispositifs d’aide à l’apprentissage. Le travail de sensibilisation reste à faire chez les petits entrepreneurs.

Quant aux autres entreprises, elles ne sont que 31% à avoir recruté un apprenti au cours des trois dernières années. La faible activité et le manque de temps pour former un apprenti semblent être les raisons principales du faible attrait pour l’apprentissage.

Et ce n’est pas dans les prochaines années que le sort de l’apprentissage évoluera de façon spectaculaire. En effet, à peine 17% des entreprises envisagent sérieusement d’embaucher un apprenti en 2012. Les autres ne voulant plus du fait d’une mauvaise expérience avec un ancien apprenti.

Tancrède Blondé