Innovation révolutionnaire recherche des fonds : le Nautilus prend vie sous et sur l’eau

Pour que des projets révolutionnaires prennent vie, il faut des entrepreneurs visionnaires.

C’est le cas de François -Alexandre Bertrand qui, avant de lancer Platypus Craft,  avait le rêve de voir un engin capable de passer du bateau ou sous-marin. Plus précisément, il s’agit d’un sous-marin, semi-submersibles biplaces électriques.

Basé dans une nacelle pouvant basculer sous l’eau, le futur utilisateur pourra ainsi respirer sans risque et explorer les fonds sous-marins. Outre les riches yacthsmen, le produit vise aussi les douaniers,  pompiers et permettra peut-être demain de développer le métier de nettoyeur sous-marin.

Le prototype fonctionne et François -Alexandre Bertrand cherche désormais des investisseurs à hauteur de  900 000 euros pour développer son projet à grande échelle.

Et notre visionnaire nourrit désormais le doux rêve que le Platypus Craft soit présent dans le prochain James Bond.

 

 

PARTAGER (0)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. […] Pour que des projets révolutionnaires prennent vie, il faut des entrepreneurs visionnaires. C'est le cas de François -Alexandre Bertrand qui, avant de lancer Platypus Craft, avait le rêve de voir un engin capable de passer du bateau ou sous-marin.  […]

Laisse ton commentaire