Quand Google utilisait les Captcha pour faciliter le travail de reconnaissance des mots, Captch Me, jeune entreprise française, s’en sert à des fins publicitaires.

Jérémie Taglia, le fondateur de Captch Me, propose ainsi aux publicitaires d’utiliser ce système pour favoriser la mémorisation des marques et slogan. Plutôt que de recopier deux mots dénués de sens, l’internaute se voit donc proposer ces messages publicitaires pour pouvoir prouver qu’il n’est pas un robot, un « bot » dans le jargon du milieu.

Aujourd’hui, l’entreprise cherche des investisseurs pour se développer plus rapidement. Jérémie Taglia passe donc sur le grill entrepreneurial face au jury de l’Elevetor Speech composé de Georges Viglietti et Benjamin Wattinne, de Paris Business Angels.