Dans cette deuxième partie de chronique, Frank Rosenthal continue de dresser le portrait robot du consommateur de 2012, en analysant les tendances complexes qui nous caractérisent.

Les points soulevés cette semaine tourneront autour de la demande de produits locaux, les motivations des consommateurs ainsi que, notamment, la résistance des marques nationales. En prenant du recul, selon Frank Rosenthal, les gens sont de plus en plus acteurs dans leur consommation, et achètent de manière plus responsable et réfléchie. Ce à raison, car nos achats d’aujourd’hui font l’économie de demain !