Le conseil exécutif du Medef s’est prononcé aujourd’hui par un vote consultatif avant le choix de l’Assemblée générale le 3 juillet prochain.

roux de bezieux
Roux de Bezieux gagne des points dans la course à la présidence du Medef

Qui succèdera à Laurence Parisot ? À en croire le conseil exécutif du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux serait le mieux placé. Après ce vote consultatif, le fondateur de Virgin Mobile a recueilli 19 voix, une de plus que son concurrent direct Pierre Gattaz. Le dauphin présumé de Laurence Parisot, Patrick Bernasconi, récolte lui à peine 6 voix.

Ce résultat a créé l’étonnement, puisque Pierre Gattaz faisait jusqu’à présent figure de favori, grâce à une chasse aux soutiens bien menée. Il a notamment obtenu l’appui de la puissante fédération de la métallurgie (UIMM), de la Fédération bancaire française (FBF). Stéphan Brousse, président du Medef Provence-Alpes-Côte d’Azur, a déclaré avant le vote du conseil exécutif : «quand on regarde le nombre de soutiens qu’a obtenus Pierre Gattaz pendant ces dernières semaines, il y a quand même une dynamique de la victoire ».

La campagne est relancée.

À 50 ans, Roux de Bézieux est le président fondateur du groupe Omea (Virgin Mobile). Il est entré récemment au conseil exécutif du Medef au nom de la Fédération des Télécoms. Il déclare « qu’il faut réinventer notre modèle » et lutter « contre l’invasion du principe de précaution et l’inflation des règles normatives ».

Cet ancien commando marine candidat au Medef annonce un changement avec le style Parisot. Il affirme que « le Medef doit se préoccuper des problèmes quotidiens des entreprises… et moins des sujets macroéconomiques ».

L’assemblée générale annoncera le nom du président du Medef le 3 juillet prochain.

Marion Lemaitre