Peu connu du grand public, le réseau associatif France Active aide les personnes en grande difficulté depuis plus de 25 ans.

Créer une entreprise pour sortir du chômage. Ça a l’air fou et pourtant il existe des organismes français spécialement créés pour soutenir ce genre particulier d’entrepreneurs. La preuve avec France Active, un réseau associatif présent sur toute la France, qui aide les personnes en difficulté « soit à créer leur propre entreprise, soit à rejoindre des entreprises solidaires », explique le Président de France Active, Christian Sautter sur Horizon Entrepreneurs.

Dans le détail, France Active les aide d’abord à monter leur projet d’entreprise. Des projets qui sont ensuite examinés par un comité. Ce qui leur apporte, dans le cas où il est validé, « un label France Active ». Et ce n’est pas rien. Grâce à ce sésame, les entrepreneurs peuvent passer la grande porte de la banque avec une véritable chance de réussite.

À côté de ces aides aux entrepreneurs, France Active a également développé un dispositif Cap jeunes destiné, comme son nom l’indique, aux jeunes actifs. Cet outil sert à soutenir les jeunes diplômés de banlieue qui souhaitent créer leur propre entreprise. En effet, selon Christian Sautter, ils ont parfois « du mal à trouver du travail durable comme salarié ».

Pour basculer de l’idée à l’action, le dispositif Cap Jeunes donne à ces jeunes entrepreneurs « un petit capital de démarrage de 2000 euros et l’accès à un prêt bancaire garantis », confirme Christian Sautter. Bien entendu, France Active apprécie tout particulièrement les projets liés à l’économie sociale et solidaire. Maintenant, les entrepreneurs sociaux savent à quelle porte sonner pour leur projet.

[iframe http://www.youtube.com/embed/ci4tZle_ILw 580 326]