James Dillon
James Dillon

James Dillon nous propose une nouvelle chronique intitulée « L’être, le faire ou l’avoir: 3 postures à maitriser ». Il nous raconte une nouvelle histoire, comme à son habitude.

Dans une conférence à laquelle il a participé, un vote à main levée sur l’importance de ces trois verbes en affaires pour un public français permet de constater que l’ « être » remporte le maximum de suffrages contre aucun pour l’ « avoir » et une seule voix pour le « faire », celle de James Dillon qui est anglo-saxon.

James Dillon analyse la teneur et l’importance de ces trois postures dans le monde des affaires pour la culture française.

[iframe http://www.youtube.com/embed/W30a9Uy1UBg 580 326]