Géant parmi les géants, l’ancien PDG de la marque d’équipement de sport reste un inconnu dans la communauté des entrepreneurs. Un oubli que Widoobiz tient à réparer.

Philip Knight reste une légende pour les entrepreneurs Américains
Philip Knight reste une légende pour les entrepreneurs Américains

Just do it. Avec ces 3 petits mots, Nike a marqué l’humanité de son génie marketing. Et ça continue encore aujourd’hui. Il faut dire, la société américaine a toujours bien su choisir ses sportifs : Lionel Messi (et toute l’équipe du Barcelone FC), Roger Federer, Rafael Nadal, un temps Lance Arsmstrong, Tiger Woods et enfin Michael Jordan, qui a transporté la marque sur le toit du monde.

Mais derrière le département marketing d’une multinationale, se cache un entrepreneur, Philip Knight, sans qui rien n’aurait été possible. Voici sa vision du business en quelques points.

Jouez dans les règles, mais soyez féroce

Passionné de sport depuis son plus jeune âge et ancien coureur de demi-fond, Philip Knight a toujours eu une âme de compétiteur.

Après avoir développé un partenariat juteux avec la marque japonaise Asics dans les années 60, Philip Knight aurait très bien pu s’arrêter là. Mais, lui, ce qu’il voulait, c’était ses propres chaussures de sport. Très vite alors, il crée la marque Nike, du nom de la déesse grecque qui symbolise la victoire.

Sans une révolution dans la pensée, rien de grand n’est jamais acquis

Alors que le produit de la chaussure de sport semblait indépassable, Philip Knight arrive à innover en intégrant des bulles de gaz dans les semelles. C’est la technologie « Air » qui va donner une renommée mondiale aux produits technologiques.

Deux ans après le lancement de ces chaussures, Nike devient le N°1 de la chaussure de sport aux États-Unis.

Je suis Philippe Knight et je ne crois pas à la publicité

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’entrepreneur a bien prononcé cette phrase. Plus qu’une offre, lui, a toujours pensé qu’il valait mieux raconter une histoire. Raison pour laquelle il a systématiquement adossé sa marque à des sportifs, symboles du dépassement de soi et de la réussite.

Rares sont ceux qui peuvent affirmer qu’il a eu tort

Vous ne pouvez pas expliquer grand-chose en 60 secondes, mais quand vous montrez Michael Jordan, vous n’avez plus besoin. Tout devient si simple.

Philip Knight, lui-même, n’en revient toujours pas de voir à quel point Michael Jordan a bénéficié à son entreprise.

« Nous n’avons pas eu de mal à voir qu’il était charismatique, qu’il pouvait sauter jusqu’à la lune et était très compétitif, mais personne n’aurait pu prévoir l’importance qu’il prendrait pour notre culture d’entreprise ».

Des personnes peuvent toujours me battre, mais il va falloir qu’ils saignent pour y arriver

Au final Nike, c’est l’histoire d’un entrepreneur qui ne lâche jamais rien et cherche toujours à renouveler l’image de son entreprise. Un modèle que les entrepreneurs devraient suivre plus souvent.

Sa réussite parle pour lui.

 Tancrède Blondé