Jean-Marc Ayrault est revenu sur sa volonté de mettre à plat le système fiscal français. Une des pistes serait la retenue de l’impôt à la source.

Jean-Marc Ayrault pense à  la retenue de l'impôts à la source
Jean-Marc Ayrault pense à la retenue de l’impôts à la source

« Sûrement plus simple ». Aux yeux du premier ministre, le prélèvement à la source serait plus avantageux que le système actuel de collecte, a-t-il expliqué ce matin au micro de RTL. Il a cependant refusé de prendre une position claire sur le sujet, de peur de braquer les partenaires sociaux.

D’ailleurs, Jean-Marc Ayrault n’a voulu s’avancer sur aucun de ces sujets explosifs. « Toutes les hypothèses seront mises sur la table », ajoute-t-il. La première étape de la réforme fiscale devrait néanmoins être votée en 2014 pour être effective dès 2015.

Les bonnets rouges ne sont pas près de  se calmer

À ceux qui l’accusent de ne pas vouloir baisser les impôts, Jean-Marc Ayrault répond que l’État a entamé une réduction des dépenses publiques de 50 milliards d’euros sur toute la période du quinquennat de François Hollande.

Déjà au plus bas dans les sondages, le premier ministre achève à peine la première phase de consultation avec les représentants des collectivités locales. La fronde fiscale initiée par les « bonnets rouges » n’est pas près de s’éteindre.

 Tancrède Blondé