Tin-Tin Tatouages: une passion et un talent gravés dans la peau

Dans le Jukebox de ma vie, Stéphane Vincent reçoit Tin-Tin, artiste tatoueur de chez Tin-Tin Tatouages et créateur du syndicat des artistes tatoueurs. Tin-Tin est né en banlieue parisienne et a commencé à tatouer à 18 ans. Grâce à son talent et ses créations hors du commun, il se fait vite connaître au niveau international, entre dans la communauté mondiale des tatoueurs et ouvre son premier salon de tatouage à Toulouse en 1986, deux ans après ses débuts de tatoueur. Aujourd’hui, il a 6 tatoueurs permanents, 2 managers et des artistes tatoueurs « invités » de renommée qui travaillent chez lui à Paris.

Cet artiste et entrepreneur nous décrit sa carrière et sa vie à travers plusieurs titres de musique originaux. Pour illustrer ses origines, il choisit un rock de Johnny Powers; pour représenter son enfance mais également son esprit de « canaille », il choisit « Le zizi » de Pierre Perret; pour se ressourcer en rentrant chez lui, il écoute « Les uns contre les autres » de Fabienne Thibeault; la musique qui tournait en boucle dans sa première boutique, « Blue Valentine » de Tom Waits; celle qui le stimule sans cesse, « Whole lotta  love » de Led Zep; sa plus belle chanson d’amour est « Les plaisirs démodés » de Charles Aznavour; et enfin, le meilleur morceau pour le définir est « I’m the worst » des Beatles.

Cet artiste tatoueur a également relancé, depuis 2013, le Mondial du tatouage à Paris. Cet événement à ne pas manquer aura lieu en mars 2014 et accueillera les meilleurs tatoueurs du monde.

PARTAGER (0)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. […] 2014, c’est encore et toujours des rencontres avec des entrepreneurs hors du commun. Il y a Tin-Tin, artiste tatoueur de chez Tin-Tin Tatouages, interrogé dans Le Jukebox de ma vie. Une véritable star reconnue à l’international pour ses […]

Laisse ton commentaire