chute-creation

La création d’entreprises a diminué de 2,1 % en 2013. Mais, si on enlève les auto-entrepreneurs la baisse serait presque nulle.

Le cru 2013 n’aura pas été fameux. D’après l’Insee, la France a créé 538 185 entreprises en 2013. Un total qui inclut 274.942 auto-entreprises. Ce qui, dans tous les cas, représente une chute de 2,1 %. Si on ajoute les défaillances d’entreprises, 2013 n’aura vraiment pas été une bonne année pour les entrepreneurs Français.

Concernant la création d’entreprises en France, les auto-entrepreneurs sont les principaux responsables de cette chute. L’institut a dénombré 274 942 auto-entreprises, contre plus de 300 000 en 2014, soit une baisse de 10,6 % en une seule année. Il faut dire que les projets de réforme du gouvernement n’ont pas contribué à rassurer les français potentiellement intéressés par le statut d’auto-entreprise.

Le secteur de la construction continue de chuter

En dehors du cas des auto-entrepreneurs, les Français n’ont pas non plus été très entreprenants. La preuve, le nombre de création d’entreprises « classique » a légèrement chuté de 0,4 % en 2013. Et encore, sans le léger regain observé en novembre et décembre, la tendance aurait été plus nette.

Sur l’ensemble de l’année, les secteurs de l’enseignement, de la santé, de l’action sociale (+6,1 % de créations) et les métiers de la finance et de l’assurance (+8 %) ont le plus contribué à la création d’entreprises en France en 2013. De l’autre côté, les entrepreneurs se lancent de moins en moins dans la construction (-6,4 %), des activités immobilières (-7,3 %) et des services ménagers (-8,2 %).

Pas sûr que 2014 soit aussi une bonne année pour les créateurs d’entreprises.

 Tancrède Blondé