Suite au discours d’ouverture du Premier Ministre, Manuel Valls, à l’Université d’été du MEDEF 2014, nous avons recueilli les propos de Pierre-Antoine Gailly, Président de la CCI Paris Ile-de-France. Il commente se discours et revient également sur son propre « coup de gueule » en ouverture de l’Université d’été.

Au moment où le Gouvernement réaffirmait son soutien à l’entreprise, il y avait une » incohérence totale » à laisser s’appliquer les projets d’arbitrage d’Arnaud Montebourg, qui suggérait de « détruire les Chambres avec des prélèvements fiscaux excédants ». Pierre-Antoine Gailly souhaite trouver des niveaux d’arbitrage qui permettent de continuer « d’aider les entrepreneurs, de gérer nos écoles et de former nos apprentis ». Il nous explique pourquoi, selon lui, le discours de Manuel Valls est « une bonne nouvelle » pour les entreprises françaises.