Toujours à l’Université d’été du MEDEF 2014, nous avons échangé avec Stanislas de Bentzmann, Président de Croissance Plus. Avec nous, il réagit sur l’actualité chaude française : entre autres, la démission du Gouvernement et l’éviction d’Arnaud Montebourg. Pour lui, « les soubresauts de la politique ne sont jamais une bonne chose » mais si cela permet au final d’avoir une ligne plus « stable », plus « claire », avec « moins de gesticulations » et « plus de fonds », alors les résultats seront probablement bons. D’après Stanislas de Bentzmann, la mesure la plus urgente à mettre en place pour les entrepreneurs français est « une réforme récessive qui redonnera immédiatement de la compétitivité à la France ».