Les périodes de fin d’année sont aussi un moment de de relâchement pour les employés. Au point d’ailleurs que certains se démotivent.

La démotivation n’est jamais loin du relâchement. En cette période de Noël, les collaborateurs ont tendance à relâcher la pression. Ce qui n’est pas une mauvaise chose. Les périodes creuses préparent les périodes de « rush ». Problème, une poignée de collaborateurs se laissent aller au point de se désengager de l’avenir de l’entreprise.

Dans cette infographie, Officevibe.com, un outil organisationnel pour les espaces de travail, explique qu’un collaborateur désengagé est toxique pour le reste de l’entreprise. Au lieu d’être une force de proposition, il se prélasse dans une position de victimisation. Il se plaint, se trouve des excuses et fait la moue à chaque nouveauté.

Désengagé de l’entreprise, il ne se pose plus la question s’il doit aider ses collègues. Ça ne l’intéresse plus. D’ailleurs, il n’hésite pas à mentir pour éviter une tâche, synonyme de corvée à ses yeux. Enfin, il n’hésite pas à colporter des rumeurs de mauvais augure à ses collègues. Qu’importe que cela nuise à l’entreprise. Lui, de toute façon, est ailleurs.

En somme, un collaborateur désengagé se révèle très vite être un boulet pour l’ensemble de l’équipe. À moins de se ressaisir très vite, il vaut mieux encore s’en séparer. La cohésion et l’esprit d’équipe de la société en dépendent.

infographie employé desengagé

Tancrède Blondé