Un entrepreneur qui vient de créer son entreprise peut avoir tendance à faire de belles promesses pour donner du sens à ses décisions et ses actions. Mais ces promesses sont-elles toujours réalisables ?

Stéphane Degonde, entrepreneur et auteur de l’ouvrage « J’ose entreprendre », s’intéresse aujourd’hui à ces entrepreneurs qui promettent l’impossible.

Des promesses, toujours des promesses

Lorsqu’on est entrepreneur et que l’on démarre, il est très facile de faire des promesses à toutes les personnes qui nous entourent. On peut promettre à ses proches que l’on traverse une période de vache maigre qui devrait s’estomper très prochainement. On peut promettre à ses clients que l’on tiendra les délais. Enfin, on peut promettre aux investisseurs que la société va connaître une croissance fulgurante.

Le retour de bâton d’une promesse non tenue

Or ces promesses non tenues peuvent avoir un effet contre-productif. Elles peuvent même coûter cher, décrédibiliser l’entrepreneur dans sa posture de patron ou encore, nuire à ses relations familiales si la promesse leur a été adressé.