Aujourd’hui, notre expert Stéphane Degonde aborde le sujet de l’organisation des structures : les « grands comptes ». Les grands comptes sont de grandes entreprises qui génèrent des chiffres d’affaires importants. Un rêve pour toutes les petites entreprises qui souhaitent développer leur activité. Cependant, notre expert rappelle les risques du statut « grand compte ».

Une tentation pour les petites entreprises

Pourquoi les petites entreprises ont envie de devenir des « grands comptes » ? Stéphane Degonde explique que le grand compte est un accès facile et rapide à la notoriété. Concrètement, c’est un moyen efficace pour le développement de l’activité. Cependant, on aurait tort de penser positif au sujet de ce statut puisqu’il ne détiendrait pas que des avantages.

Les risques du « grand compte »

Un grand compte est une organisation complexe et de nombreux entrepreneurs s’y sont heurtés sans le savoir. De plus, les petites entreprises et les grands comptes n’ont pas les mêmes enjeux : par exemple, au sein des grandes organisations, le processus de décision est beaucoup plus long comparé aux petites entreprises, pour qui le temps est considéré comme de l’argent. Aussi, ces PME peuvent être soumises à un « piratage intellectuel » de la part des plus grandes, notamment lorsqu’elles s’appliquent dans la présentation de leurs projets.