La question du bonheur au travail est un sujet très contemporain. Être heureux, oui, mais comment et dans quelles conditions ? Amélie Motte, passeuse de bonheur à la Fabrique Spinoza, nous éclaire sur la question.

Répondre à la problématique du bonheur

Le think thank dans lequel Amélie Motte travaille est très particulier. Cette association constituée de 250 bénévoles, vise à poser des problématiques sur le bonheur citoyen par exemple, et à trouver des solutions pour que ces personnes soient heureuses.

Amélie Motte, elle, contribue bénévolement au projet idéaliste de l’Université du bonheur au travail. Cette « école » forme les futurs passeurs de bonheur. D’ailleurs, ses conseils pour être plus heureux au travail sont simples et demandent un réel travail sur soi-même afin de les appliquer.

En outre, il faut se faire confiance à soi-même, mais aussi à ses collègues et à l’organisation générale. Chacun détient sa propre conception du bonheur et grâce à la confiance que l’on parvient à le trouver : « Il faut les laisser devenir les auteurs de leur propre bonheur ».