Parce que l’entrepreneuriat est une aventure, il faut savoir s’assurer. Pour la rentrée des entrepreneurs à l’Université d’été du Medef, Élodie Warnery, directrice générale de la GSC, et Anthony Streicher, directeur associé HA+PME et administrateur de la GSC, abordent la question de la sécurité des chefs d’entreprises.

Sécuriser son statut de dirigeant

Lorsque l’on devient dirigeant d’entreprise, il est de notre devoir d’anticiper au mieux et de prévoir les éventuels risques du parcours professionnel, mais également de notre droit d’assurer ses arrières. C’est pour cela que la GSC, l’assurance chômage des chefs et dirigeants d’entreprises, a été créée il y a 35 ans à l’initiative des mouvements patronaux tels que la CGPME, le MEDEF, l’UPA, etc. Le chef d’entreprise qui prend des risques et cherche sans cesse à innover a ainsi le droit à une couverture en cas d’échec, afin de pouvoir rebondir et aller de l’avant. Aujourd’hui, plus de 17 000 chefs d’entreprises adhèrent à la GSC chaque année. Et vous ?