À l’occasion du Web à Québec 2016 soutenu par l’OFQJ, Anaïs Vivion, cofondatrice de BeApp lance quelques conseils aux entreprises pour éviter le mur après le lancement de leur application mobile.

« Si vous n’avez pas d’intérêt à proposer une démarche produits sur mobile, ne lancez pas d’appli », conseille Anaïs Vivion. Car oui, une application mobile est un plus, mais elle peut aussi devenir un investissement à perte. « Si l’utilisateur a une mauvaise expérience sur votre appli, il va la désinstaller », poursuit-elle.

Et la dirigeante de BeApp n’est pas venue à Québec pour rien. Son objectif : devenir le leader de l’innovation mobile en France… et au Québec !

#Replay : Et si vous avez raté notre vidéo du Startupper, c’est par ici :