Être entrepreneur au sein de l’État, c’est possible. Pierre Pezziardi nous le prouve à l’occasion du Big Mash Up.

Les marchés publics simplifiés, mes-aides.gouv.fr, La Bonne Boite : toutes sont des startups d’État. Elles facilitent l’entrée sur un marché public en économisant 4h par candidature : «  Le concept de startup au sein de l’État est simple : donner sa chance à un agent public, l’entourer de ressources, de programmeurs ou un coach, pour qu’il bâtisse un service public numérique qui résout un problème », nous explique Pierre Pezziardi.

L’entrepreneur nous explique que l’État a fait le même constat que les grandes entreprises : innover au sein des systèmes établis frôle l’impossible : «  l’État a compris qu’il devait faire un pas de côté : c’est donner la possibilité de donner à des petites équipes autonomes de faire quelque chose, de produire des choses pour l’usager », achève l’entrepreneur d’État.

#Replay : En tant qu’entrepreneur classique, le startupper cherche cette fois-ci à lever des fonds dans son épisode 3 :