Huit entrepreneurs français du luxe ont décidé de se réunir sous une nouvelle bannière : la French Luxe. Une démarche sans esprit de rébellion vis-à-vis des grands groupes du luxe.

Tout part d’une étincelle. À force de partager petites misères et grandes réussites autour d’un café, huit entrepreneurs se sont posé cette question : pourquoi pas ? Pourquoi ne pas transformer ces cafés informels en une initiative ouverte à tous ? Pourquoi ne pas s’inspirer de cette réussite qu’est La French Tech et l’adapter aux enjeux du luxe ? Sur une idée originale de Thomas MESMIN, PMSH, La French Luxe venait de naître.

Dans un premier temps, ils veulent unir leurs forces autour de trois valeurs cardinales : l’émotion, l’excellence et le savoir-faire français. « Nous voulions déjà avoir un point de rassemblement. Nos expériences respectives nous ont montré à quel point nous étions isolés. Aujourd’hui, l’écosystème des entrepreneurs du luxe n’existe pas », explique Thomas Barret, dirigeant de The Morning Company et un des co-fondateurs de French Luxe.

Réunir 100 entrepreneurs et startups du luxe

Mais, avant de parler d’objectifs concrets, le mouvement French Luxe veut élargir au maximum le nombre de ses adhérents. « Notre initiative est totalement ouverte. Pendant tout l’été, la French Luxe va accueillir toutes les pépites du luxe intéressées par cette démarche. « Nous sommes ouverts à tout : candidatures, idées d’actions concrètes, thématiques à aborder pour faciliter la croissance de chacun », détaille l’entrepreneur.

French Luxe a déjà reçu une cinquantaine de candidatures spontanées de ces pépites et entrepreneurs du luxe. Preuve que la demande existe. « Pour le lancement officiel en septembre, nous avons l’objectif de rassembler une centaine d’entreprises. Un mouvement ouvert à toutes les pépites et entrepreneurs du luxe, quel que soit leur âge. Une différence de taille par rapport à la French Tech.

Faire grandir le business de chacun

Contrairement aux mouvements spontanés, le mouvement French Luxe ne réagit à aucun événement. « Nous ne sommes pas dans une logique de rébellion vis-à-vis des grands groupes du luxe. Cette initiative est faite en toute humilité. Mais, nous pensons qu’il y a la place pour rayonner le luxe français d’une autre manière », précise l’entrepreneur. Avec une ambition simple : faire grandir le business de chacun.

« Seules conditions pour intégrer French Luxe : appartenir à cet univers du luxe, avoir une vision sur son métier et souscrire aux valeurs du mouvement : émotion, excellence et savoir-faire français », souligne Thomas Barret. Dorénavant les entrepreneurs du luxe vont pouvoir s’entraider, créer des réseaux de compétences, et, surtout, faire rayonner les pépites du luxe. « Tout le monde a vocation à coexister », insiste le dirigeant de The Morning Company.

Voici le nom des 8 entrepreneurs à l’origine de la French Luxe :