Coup de gueule, polémique et promo : ça tweete chez les entrepreneurs

Chaque semaine, Widoobiz résume l’actualité des entrepreneurs à travers des tweets marquants.
La tension monte. Que ce soit sur l’actionnariat gratuit ou les élections américaines, les entrepreneurs prennent position. Bien sûr, il y a d’autres sujets importants. La preuve en quelques tweets bien sentis.

Le tweet pratique : Ne donnez pas des objectifs irréalisables

Le Code du travail n’est pas le meilleur ami des entrepreneurs. Encore faut-il ne pas abuser. Dans son tweet, l’expert en Droit social rappelle que les dirigeants ont l’obligation de donner des objectifs à la portée du collaborateur. Sinon, il peut être sûr de perdre aux prud’hommes.


Le tweet rageur : Jean david Chamboredon ne comprend pas l’action du gouvernement

Jean-David Chamboredon ne comprend définitivement pas la classe politique. Avec le Brexit, les députés français ont un boulevard pour récupérer la place de Londres. Mais, non ! Elle revient sur les actions gratuites et augmente la taxe sur les transactions financières.

Le tweet promo : Marc Simoncini veut vous rassurer

Le marché de l’optique n’est pas connu pour sa transparence ? Pas de problème, Marc Simoncini vous prouve par A+B que les lunettes achetées chez Sensee.com sont vendues de manière équitable.

Le tweet militant : Haro sur la pénalisation du cannabis


Le tweet de félicitation : Bravo à Jacques-Antoine Granjon

Impossible de ne pas parler du Prix de l’Entrepreneur de l’Année. Cette année le plus grand prix dédié aux entrepreneurs est attribué à Jacques-Antoine Granjon pour son action à la tête de Vente-privee.com. Et c’est le dirigeant France d’EY qui le dit.

Le tweet cruel : Donald Trump n’existe pas

Le propriétaire des Dallas Maverick n’aime pas Donald Trump. Mais, alors vraiment pas. A coups de tweets bien sentis, il démonte le mythe que le tycoon new-yorkais s’est lui-même construit.

Le tweet qui fait réfléchir : la vérité est ailleurs

Xavier Fontanet le dit et le redit : la France n’a pas de problème avec ses entreprises. Ses difficultés sont ailleurs : état déficient, éducation nationale mal adaptée, culture de l’entreprise trop faible.

PARTAGER (89)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. […] Coup de gueule, polémique et promo : ça tweete chez les entrepreneurs est accessible sur […]

Laisse ton commentaire