CCI Paris : pour Dominique Restino « maintenant, ça suffit ! »

Dans son discours d’investiture à la présidence de la CCI Paris, Dominique Restino accuse le gouvernement de saboter le travail de la Chambre.

Un mandat de combat. À peine élu Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, Dominique Restino a voulu taper du poing sur la table. En effet, le nouveau président dénonce la réduction de la ressource fiscale envisagée par le gouvernement dans le projet de loi de finances 2017. Une baisse qui réduirait, selon lui, de 14 millions d’euros le budget de la CCI Paris Île-de-France. Elle « aurait des impacts désastreux en termes économiques et sociaux ».

[Tweet « Le nouveau président de la CCI Paris, Dominique Restino tape du poing sur la table »]

Selon Dominique Restino, « tout cela nous obligerait rapidement à fermer des sites et à déplacer des formations sur les territoires d’Île-de-France où la Chambre possède d’autres locaux. Nous savons tous cependant qu’au moment où l’on ferme un site, il est quasiment impossible ensuite de les rouvrir », insiste celui qui est aussi le fondateur d’Expertive. Il souhaite un engagement total de la Chambre.

Mettre tout le poids de l’écosystème dans cette bataille

« Cette mobilisation passe tout d’abord par une matérialisation visuelle. Nous avons disposé des bâches sur l’ensemble de nos façades (écoles, sièges, etc.) afin d’interpeller le grand public sur les dangers d’une telle mesure. Une banderole sera également accrochée sur le bâtiment de la Chambre » qui se trouve place de la Bourse à Paris. Mais, ce n’est qu’un début. L’entrepreneur compte bien mettre tout le poids de l’écosystème dans cette bataille.

Le nouveau Président de la CCI Paris veut en effet que toutes les personnes visées par ces réductions s’expriment devant les députés et sénateurs : entreprises, élèves, parents d’élèves, collaborateurs. « Chacun va pouvoir défendre auprès des parlementaires l’impérieuse nécessité de stopper cette spirale budgétaire », ajoute-t-il. Des rencontres qui devraient amener les parlementaires à une plus grande mansuétude.

Une suppression de 1000 postes en un an

D’autant que la CCI est en train de subir sa 4e réduction de budget de suite. « Au total sur trois ans, c’est 300 millions d’euros qui ont été ponctionnés sur la CCI de Paris Île-de-France. 150 M€ sur les fonds propres, ce qui plombe notre capacité d’investissement, sur nos écoles, mais aussi sur l’ensemble de l immobilier d entreprise. » Enfin, c’est aussi une réduction de 150M€ de la fiscalité affectée, ce qui a un très fort impact sur la masse salariale et le fonctionnement de la chambre.

« la conséquence, c’est une suppression en un an de 1000 postes. En un an ! C’est deux fois et demie Alstom-Belfort. C’est vrai aussi que nous, on ne fait pas trop de vagues », souligne-t-il ironique. Ce qui, selon toute vraisemblance, ne devrait plus être le cas.

 

PARTAGER (275)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

7 Commentaires
  1. […] Le nouveau président de la CCI Paris, Dominique Restino tape du poing sur la tableClick To Tweet […]

  2. […] Le nouveau président de la CCI Paris, Dominique Restino tape du poing sur la tableClick To Tweet […]

  3. llemoigne

    20 novembre 2016 17 h 16 min

    BONJOUR
    J’aime bien la posture mais cela fait plus de 5 ans que nos présidents liquident leur cci
    parce qu’ils n’en connaissent pas les métiers et surtout ceux d’accompagnement des entrepreneurs. c’est parce que la plupart d’entre eux ont préféré se faire des matelas financiers ou immobiliers plutôt que d’agir dans le développement économique que l’ETAT (sous Sarkozy ) d’ailleurs s’est intéressé aux pactoles des cci
    aujourd’hui leur cri d’orfraies cache le fait qu’ils ont détruit de l’emploi et de l’efficience sans état d’âme et surtout sans réflexion. ce chantage à l’emploi est honteux
    c’est leur incapacité ou leur non volonté de se mettre vraiment au service de l’entrepreneur qui emmènent les cci vers leur déclin et qui sait disparition
    un cadre retraité des cci

  4. Mr.André Doutrewe de Villneuve

    21 novembre 2016 2 h 27 min

    Bonjour,
    une simple réflexion concrète nous sommes un cabinet de transmission d’entreprise situé en Belgique avec un office secondaire a paris.
    Nous avons pris contact à plusieurs reprises avec différentes entités CCI afin de pouvoir collaborer de façon efficace en leur demandant comment un professionnel de la transmission ayant dans son portefeuille un profil acquéreur validé qui correspond a une cible faisant partie de leurs portefeuille (cci) pouvait rentrer en contact avec le cédant .Le premier critère avancé est d’être membre de cette entité comme vous le savez certainement il existe plus ou moins neuf cents cci sur le territoire Français. Pour pouvoir éventuellement rentré en contact avec le cédant les cci exigent d’être membre (et payé une cotisation pour chaque cci)si l’on veut avoir accès a différents départements géographiques ? une des raisons principales est quelles proposent Les Contrats Premium Out Placement (acquéreurs) •un suivi personnalisé sur la durée(18 mois) ; Tarif : 10 000 €/HT
    Le Contrat Premium Cédants PME Durée : 1 an Tarif : 6 000 HT
    France : 8868 offres d’entreprises à reprendre
    examinons le taux de réussite?
    Les cédants sont ils au courants qu’aucune cabinet de transmission extérieur aux cci peuvent rentré en contact avec leur offre car les cci
    font systématiquement barrage. A force de refuser « le collaboratif participatif) elle se referme sur elles mêmes (fonctionnariat étatique) et obtienne des résultats médiocres.
    « UN AUTRE REGARD : UNE VERITABLE VISION
    Nous ne voyons pas clair actuellement parce que nous regardons avec nos yeux d’hier une réalité qui nous demande de la regarder avec nos yeux de demain. Or, la majorité de nos « penseurs/influenceurs » actuels, qui disposent de porte-voix importants, sont d’un autre temps. Ils considèrent l’industrie avec le regard du XIXe siècle, l’énergie avec le regard du milieu du XXe siècle, la communication avec le regard publicitaire des années 80…

    L’époque est à la rupture des paradigmes établis. Les basiques sont remis en cause, partout et pour tout. Ces leaders d’opinion sont donc dans l’incapacité de nous guider, ne disposant pas des nouvelles clés nous permettant d’ouvrir les bonnes portes… ou les bonnes fenêtres ! Or les nouveaux penseurs, les nouveaux exemples, sont là, bien là. Et depuis de nombreuses années. Ils/elles ont défriché les terrains, les connaissances, testé leurs idées pour valider leur efficacité au regard de l’expérience.

    Les échanges entre les disciplines sont les sources de tant de créativité et de progrès. Mettons-les plus en lumière, écoutons et prenons en considération leurs idées, leurs pistes de travail, Les nouvelles idées émergentes »

    En vous remerciant d’avance du suivi que vous accorderez à mon e-mail je vous prie de croire, Monsieur, en mes civilités les plus distinguées.
    Bien à vous- goed je-bene si- well you
    Mr.André Doutrewe de Villneuve
    Business Manager
    +32/497/475.515- info@advcible.com

  5. potel

    21 novembre 2016 9 h 44 min

    En réponse au commentaire précédent « comme vous le savez certainement il existe plus ou moins neuf cents cci sur le territoire Français » ; cela est totalement faux : il existe 26 Chambres de Commerce et d’Industrie de Région (CCIR) dont,
    5 CCI de région des DOM en fait ce serait, donc 21). Tous les établissements secondaires sont rattachés au niveau régional; avant d’écrire des bêtises, il faudrait s’informer. Pour s’informer : aller sur le site officiel de CCI France serait bien !
    http://www.cci.fr/web/organisation-du-reseau/le-reseau-des-cci/-/article/Le+r%C3%A9seau/la-force-d-un-reseau-au-service-de-l-entreprise

  6. Mr.André Doutrewe de Villneuve

    21 novembre 2016 15 h 55 min

    Mr.Potel

    Bonjour
    Réf:c’est totalement faux.
    La perfection n’étant pas de ce monde ( mais peut-être se trouve-t-elle chez vous ? C’est du moins l’impression que votre ton supérieur me donne à la première lecture de votre réponse).
    L’important n’est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir, nous possédons effectivement 600 adresses complètes concernant les cci.
    Même dans une entreprise où la qualité du service est renommée, il peut y avoir des faiblesses (nous avions cités le chiffre de 900), nous avons depuis longtemps renoncé au mirage de l’infaillibilité. Comme nous n’avons pas pour habitude de fuir la critique nous intégrons vos remarques. Nous ne pouvons nous empêcher de constater que vous ne répondez pas sur le fond.
    La compétence ne se réduit jamais à des connaissances procédurales codifiées et apprises comme des règles, même si elle s’en sert lorsque c’est pertinent.
    Notre langage commun devrait être le collaboratif participatif.
    •Ce fut un plaisir d’échanger avec vous et je suis convaincu que nos chemins se croiseront peut-être un jour.
    BAV

  7. Mr.André Doutrewe de Villneuve

    21 novembre 2016 16 h 02 min

    Mr.Potel

    Je complète ce qui précède nous tenons gracieusement a votre disponibilité ces 600 contacts.
    Bien à vous- goed je-bene si- well you
    Mr.André Doutrewe de Villneuve
    Business Manager

Laisse ton commentaire