Pendant que le tinder du networking se fait une place de taille aux États-Unis, Bubble lève 300 000€. Nos startups ont du talent, et sont dans le Wichek. 

[Tweet « #LaChasseAuxTalentsEstOuverte – BGE lance son concours Talents de la création d’entreprise »]

Artisans et dirigeants de startup. Chefs d’entreprise solo ou en coopérative. Jeunes pousses et serial entrepreneurs. Citadins et ruraux… Quel que soit leur profil, les candidats au concours Talents BGE de la création d’entreprise ont jusqu’au 30 avril 2017 pour s’inscrire, sous réserve d’avoir créé leur société récemment et d’avoir été accompagnés par un organisme d’aide à la création d’entreprise.

Le concours Talents BGE a permis, depuis son lancement, à plus de 1500 chefs d’entreprise d’obtenir un prix moyen de 4000 euros. Ils ont pu aussi bénéficier d’une campagne de communication d’envergure nationale et s’exercer au pitch face à un jury composé de personnalités qualifiées.

 

[Tweet « #UneAppliPourLeFuturAsterix – La startup rouennaise Bubble lève 300 000€ »]

L’application dédiée aux amateurs de bandes dessinées, comics et mangas, annonce avoir levé 300 000 euros pour accélérer son développement. Le tour de table a été réalisé auprès de l’accélérateur normand NFactory, du fonds d’investissement NCI, d’INSEAD Business Angels, et d’autres investisseurs privés.

« L’enthousiasme et le dynamisme des fondateurs, leur vision des besoins utilisateurs, et la qualité technique de leur application font de Bubble une entreprise qui deviendra un acteur clé du monde de la BD », souligne Alexandre Martini, Directeur des écoles du campus Saint-Marc et Président de la Normandy French Tech.

 

[Tweet « #MaPetitePouletteVaVoirLeSud – Ma Petite Poulette s’ouvre en PACA »]

Après Paris, Lyon et Bordeaux, c’est en région PACA, que s’est implantée Ma Petite Poulette. La startup illustre parfaitement cette révolution tant digitale que sociétale. L’application organise et planifie des menus. C’est une nouvelle façon de faire ses courses, de faire des consultations ou encore de publier des avis et des recettes en ligne. En matière d’alimentation, comme pour la très grande majorité des domaines, les habitudes des Français se digitalisent.

 

[Tweet « #OnRecruteParLeMooc – Skilero veut recruter par le Mooc »]

Skilero est la première plate-forme de MOOC de recrutement gratuite et ouverte à tous. Elle évalue les compétences des candidats et les met en relation directe avec les entreprises qui recrutent. Lors de la conférence de lancement à l’Anti Café le mardi 28 mars, les dirigeants vont faire une démonstration en live de Skilero.

Cette solution innovante de MOOCs de recrutement est spécialisée sur les métiers qui recrutent : service à la personne, maintenance, comptabilité, développement informatique… Au lancement, une vingtaine de MOOCs seront proposés gratuitement à tous ceux qui veulent évaluer leurs compétences dans ces domaines.

 

[Tweet « #Cocorico – Shapr, l’appli qui réinvente le networking est dans le Wall Street Journal »]

Ludovic Huraux vient d’accrocher le regard du Wall Street Journal avec Shapr. Sa startup a également été invitée au journal d’informations sur Fox News NYC la semaine dernière.

Au yeux de Shapr, tout le monde devrait prendre 1 heure chaque semaine pour rencontrer une nouvelle personne. « C’est avec cette vision que nous nous sommes lancés dans ce projet qui a pour objectif de simplifier le networking et même en faire un style de vie», indique la communication de la startup. Et ça fonctionne. La croissance de Shapr progresse avec près de 2 000 nouveaux inscrits par jour et une augmentation de +40% des swipes chaque mois.

« Et la France n’est pas en reste avec 25% des utilisateurs de Shapr au niveau global (derrière les États-Unis mais devant l’Angleterre) ! Pour vous dire la vérité, je n’aurais pas imaginé que les Français adhèreraient à cette vision du networking aussi vite », insiste Ludovic Huraux.