Convaincre sans manipuler : Aristote et Cicéron au secours de votre rhétorique 

Que l’on soit face à des investisseurs, des clients potentiels ou encore ses collaborateurs, savoir convaincre est primordial en entreprise. Et les grands maîtres de la rhétorique ont bien des choses à nous apprendre sur le sujet !

Le point commun entre Aristote, Quintilien, Cicéron et Démosthène ? Ils maîtrisent tous l’art oratoire. Et pour Charles Senard, consultant en management et auteur de Convaincre grâce aux secrets des maîtres (éd. Dunod), on peut largement s’inspirer de ces grands rhéteurs pour vendre ses idées en entreprise.

« C’est le caractère moral de l’orateur qui amène la persuasion ». Pour Aristote, l’image que chacun donne de soi-même représente ce qu’il y a de plus persuasif pour convaincre, comme l’explique Charles Sénard dans cette chronique. « Si l’on montre que l’on est quelqu’un de réfléchi, que l’on fait des distinctions pertinentes, il sera plus facile de convaincre. »

La métaphore : l’outil le plus efficace pour convaincre selon Ciceron

Et l’art de la persuasion passe aussi par l’utilisation de la métaphore, comme le suggérait déjà Ciceron il y a près de 2000 ans. « Le discours peut être semé de métaphores comme un ciel étoilé. » Pour l’homme d’État romain, la métaphore est l’outil le plus efficace pour convaincre son interlocuteur. « Une métaphore ça marque et ça reste dans l’esprit comme lorsque Neslon Mandela parle d’une nation arc en ciel pour l’Afrique du Sud. On comprend tout de suite ce qu’il veut dire », explique l’auteur.

PARTAGER (199)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. Vos idées pourries ont-elles du potentiel ?

    26 décembre 2017 15 h 36 min

    […] lire aussi : Convaincre sans manipuler : Aristote et Cicéron au secours de votre rhétorique Les meilleurs moyens de tuer sa créativité […]

Laisse ton commentaire