Vous souhaitez entreprendre sans pour autant renoncer à vos passions ? C’est ce qu’a fait Jean-Sébastien Hongre. Entrepreneur récidiviste, il a écrit plusieurs romans, dont le dernier, Un amour au long cours, vient de paraître aux éditions Anne Carrière. Découvrez son expérience et ses conseils, en vidéo. 

Jean-Sébastien Hongre a créé sa première entreprise, Planète Interactive, alors qu’il était encore étudiant d’HEC. Cette agence web, pionnière du secteur, a développé des sites pour de grandes marques telles que Lapeyre, Monoprix, Heineken, L’Oréal… En 2011, avec le même associé (Frédérick Benichou), il décide de fonder Teaminside, une agence web qui accompagne les entreprises dans leur transformation digitale, en mettant à leur disposition les talents dont elles ont besoin.

Publicité

Mais pas question pour Jean-Sébastien Hongre de laisser de côté sa passion ! Depuis l’âge de 25 ans, l’entrepreneur écrit à peu près un roman tous les trois ans. « Je n’ai rien envoyé jusqu’à l’âge de 40 ans », nous confie-t-il. Arrivé à cet âge, il a un déclic et envoie son premier texte, rapidement accepté par une maison d’édition. Aujourd’hui, il compte trois romans publiés, dont le dernier, Un amour au long cours, vient de paraître aux éditions Anne Carrière.

« Il ne faut pas avoir peur de vivre en ET plutôt qu’en OU »

Un passe-temps qui suppose rigueur et créativité, mais qui ne l’empêche pas de prendre du temps pour ses équipes. « C’est une question d’organisation », souligne-t-il. « La semaine, je travaille beaucoup, comme tous les gens dans le digital. En revanche, je me réserve le samedi matin et le dimanche matin pour l’écriture ». Un équilibre entre vie professionnelle et personnelle qu’il souhaite aussi laisser à ses employés : « c’est tout bénéfice pour l’entreprise, et c’est important que les gens puissent développer leur créativité ».

L’entrepreneur ne craint pas non plus de s’égarer entre ses deux casquettes. Pour lui, « il ne faut pas avoir peur de vivre en ET plutôt qu’en OU » : une façon de vivre plein de destins. On pourrait pourtant se demander s’il lui reste du temps pour sa femme et ses enfants… et là encore, Jean-Sébastien Hongre semble avoir trouvé un bon équilibre. « Le plus important c’est que, quand vous êtes avec votre famille, il faut l’être à 100 %. C’est-à-dire ne pas consulter ses mails, ni son téléphone, mais essayer de profiter d’eux ». Tout simplement.

Zoom sur : Un amour au long cours

Dans ce roman, Jean-Sébastien Hongre raconte l’histoire de Franck et d’Anaïs qui, désireux de faire perdurer leur couple, ont rédigé quelques règles de vie pour se guider et se soutenir de jour en jour. Et c’est en suivant cette « Constitution du couple » qu’ils traversent les grandes étapes de leur vie conjugale : naissance et éducation des enfants, relations avec la belle-famille, activité professionnelle chronophage, érosion du désir… Leurs filles devenues grandes, les deux protagonistes revisitent ces moments clés… et engagent un dialogue risqué.

Pauline Capmas-Delarue

À lire aussi :
Blitz Motorcycles : quand la passion reprend le dessus
Ces phrases que tous les entrepreneurs ont rêvé de dire un jour

https://www.widoobiz.com/confidences-d-entrepreneurs/entre-nous/blitz-motorcycles-passion-reprend-dessus/50706

Publicité