World Emoji Day : où sont les drapeaux bretons, les capotes et le camembert ?!

Parce que la 🏆 est pleine en cette journée mondiale des emojis. Lettre ouverte au 🎅… enfin au Consortium Unicode, la boîte qui valide les nouveaux émoticônes de l’année. 

 

Parce qu’ils sont 2 823 dont 157 nouveaux. Et pourtant… on rêve du matin au soir, du soir au matin, entre deux rendez-vous sur les Champs-Élysées (🎼on est les champions 🎼), de certains absents. Petit tour d’horizon de nos grosses frustrations !

1. Parce qu’on veut que nos échanges émojiques fleurent bon la France. S’il vous plaît, donnez-nous au moins un petit morceau de camembert car on veut tartiner notre 🥖 à la sauce 🇫🇷. On en fait déjà un 🧀 (pour signer la pétition, c’est ici !), car, oui, la richesse fromagère de nos régions est tristement sabotée par un seul et unique tout petit bout de… gruyère. On ne vous demande pas la 🌛, juste un vrai fromage qui pue.

2. Parce qu’on est black, blanc, beur, citoyen du monde et nombril de la gastronomie ! On a bien le 🐓, le 🍗, même le bento et le tacos, mais où sont le couscous, les nuggets et le cordon bleu ? 

3. Parce que leurs drapeaux sont partout… devant chaque retransmission sportive (avec le panneau d’un gars d’Armentières aussi. Si, si, on vous jure). Absolument partout. Sauf au panthéon des émoticônes. Les Bretons ☔️ et les Corses 🏝️ veulent défendre leurs couleurs – enfin leur étendard noir et blanc – jusque sur la Toile. Aidons-les en signant leur pétition et/ou en lézardant chez eux !

4. Parce que, c’est bien connu, la France est LE pays de la mode 👗👠, on veut notre combo claquettes/chaussettes. Et, rendons à Napoléon ce qui est à Napoléon. Nous avons besoin du bicorne, mais aussi, crime de lèse-majesté, nous cherchons toujours notre incontournable béret.

World Emoji Day

5. Parce que les 🐱😻🐈 n’ont pas le monopole de la mignonnerie sur le Web, on veut aussi des loutres et des ornithorynquesParce qu’on défend la cause animale et que ce serait juste 🦉. Le kangourou vient d’arriver. Le koala est déjà là depuis des mois et des mois… Et pourquoi pas encore l’autruche ou son cousin australien, le casoar ? Mais si, vous savez ce drôle d’oiseau aux allures de dino disco dont la crête ressemble à celle de Neymar pendant les 🐔 de la 🏆 du 🌍.

6. Parce qu’on en a besoin pour survivre au bureau et qu’on les oublie à chaque fois, car c’est trop compliqué à écrire 🙃. On veut les tuperouâr, les tuperwear (attendez, on ouvre le dico car même au Scrabble, on n’a jamais pu l’écrire) : les Tupperware pour grignoter devant notre 🖥️.

7. Parce qu’on est franchement franchouillards, qu’on nous rende la Tour Eiffel ! Les Japonais l’ont plagiée avec leur Tokyo Tower et eux ont déjà leur emojiNous crions au scandale 😡. La 🗽 en est toute retournée.

8. Parce qu’on veut faire l’amour et pas la guerre. Militons pour l’apparition des moyens contraceptifs dans la liste des emojis. Toujours pas de capotes (Durex les réclame depuis 2015), ni de pilules en 2018. Quant au ruban, il est jaune et nous, on aimerait qu’il soit rouge. Heureusement, les armes à feu ont été remplacées par des 🔫 à eau tout beaux tout fluos. Et les couples homosexuels sont parmi nous depuis 2010.

9. Parce que le handicap est (encore et toujours) zappé… En 2017, on a enfin vu des hommes en keffieh 👳🏻‍♂️ et des femmes voilées 🧕🏻. En 2018, des chauves et des roux. Mais les émoticônes ne sont toujours pas cap’ de représenter les personnes atteintes d’un handicap. Même Apple passe à l’action : depuis mars, la firme veut l’ajout de chien d’aveugle, de fauteuil roulant, de prothèses, de dispositif d’aide auditive ou encore du langage des signes. Ça tombe bien, nous aussi !

PS : on aurait bien dabé pour fêter le Mondial et la victoire des Bleus, mais désolés, cher Consortium Unicode, ça aussi on doit encore le zapper… Alors, rendez-vous en 2019 !

Gros 😘 de la rédac’ et de la com’ ❤️ (mais où est passé le gros coeur rose ???)

PARTAGER (7)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. nashtags

    20 juillet 2018 4 h 26 min

    Un bout d’emmental. Le gruyère n’a pas de trou. Le gruyère français en a. Mais il faut alors le qualifier de français.
    #RichesseFromagèreSuisse

Laisse ton commentaire