Le marketing digital ne peut pas tout pour votre entreprise

Pages LinkedIn, Facebook, présence sur Instagram et Twitter, site web… Avec la nécessité voire la pression de se digitaliser, l’entreprise a multiplié ses portes d’entrée sur Internet. Absolument essentielle, cette transformation numérique du marketing est pourtant loin d’être innée. Elle s’apprend de pas à pas et de A à Z. Votre allié de poids ? Le Grand Livre du Marketing Digital (éd. Dunod).

« Le marketing digital ne peut pas tout. Le problème des entreprises est parfois d’attendre un peu tout du digital ». Or, la recette miracle n’existe pas. Rémy Marrone, formateur en marketing digital et co-auteur (avec Claire Gallic) du Grand Livre du Marketing Digital, est formel : si la base est solide et les outils de promotion parfaitement mis en place, tout le challenge est de les faire vivre dans le temps. Souvent, la volonté est là, les outils parfaitement configurés aussi, mais pour transformer l’essai, « les équipes doivent penser à une stratégie globale ». Trop souvent en effet, elles « pensent outil par outil ».

 

« Le digital doit infuser à tous les niveaux de l’entreprise »

La recommandation de cette bible de tous les professionnels du marketing ? Penser une stratégie globale pour transformer en profondeur l’entreprise. Cette prise de conscience doit se faire à tous les échelons de la société et notamment au niveau du dirigeant que Rémy Marrone invite à multiplier les lectures pour se bâtir une solide culture de la transformation numérique.

Le challenge est grand, car le marketing à l’ère du digital repose sur un paradoxe : celui de ne pas communiquer de la même manière sur un site Internet, un profil Instagram ou LinkedIn, alors que l’entreprise est une entité unique et doit s’afficher comme telle sur l’ensemble des supports de sa communication digitale.

L’art de raconter pour faire de l’acquisition et transformer l’essai

« Seulement 38% des décideurs sont satisfaits du contenu qu’ils trouvent sur Internet », selon le 1er baromètre Social Selling B2B*. Or, les enjeux sont capitaux, puisque l’acquisition peut se transformer en source de revenus pour l’entreprise. D’ailleurs, les professionnels interrogés par cette étude sont 57% à avoir été influencés dans leur acte d’achat par un post ou un article. Nombreuses sont les entreprises à faire du contenu, mais certaines font de l’acquisition sans réussir à transformer. L’une des solutions préconisées par les auteurs de ce livre didactique ? Produire un contenu de qualité.

La communication doit apporter une plus-value à celui qui la lit, la visionne. L’histoire – le fameux storytelling – est à bâtir avec sincérité et non à inventer, et ce afin de déclencher le petit plus. Rémi Marrone est catégorique. Il faut la « co-construire avec ses clients, ses prestataires, sa communauté. (…) Sinon c’est gadget, ce n’est pas vécu ni incarné ». Alors, à vous de marketer !

*étude menée auprès de 383 professionnels entre le18 décembre 2017 et le 31 janvier 2018 par l’agence digitale Intuiti et La Poste Solutions Business

 

A lire aussi :

Transformation digitale : vers un nouveau leadership ?

Chaque individu est devenu un média. L’entreprise aussi

 

PARTAGER (7)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. […] Le marketing digital ne peut pas tout pour votre entreprise […]

Laisse ton commentaire