Vous voulez performer encore plus dans votre quotidien professionnel ? Vous souhaitez que des experts avisés mettent des mots sur notre monde hyperconnecté ? Des relations humaines aux nouvelles formes de pouvoir, voici de quoi prendre un bol d’air autant qu’un bain de culture grâce à nos livres coups de coeur du mois de février.

Innover-comme-Elon-Musk-Jeff-Bezos-et-Steve-Jobs

Devenir un nouveau GAFA, mode d’emploi

Les nouveaux maîtres du monde ? Les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) et les NATU (Netflix, Airbnb, Tesla, Uber) bien sûr ! Ils sont si puissants que tous réunis, ils seraient plus valorisés que le montant de notre PIB. Ce sont aussi certains de leurs fondateurs qui partent à la conquête de l’espace ou de l’immortalité.

Cristallisant toutes les ambitions et tous les fantasmes, ils sont décryptés dans ce livre. Les trois auteurs explorent la vision et la démarche de leurs créateurs, tout en gardant une solide lucidité quant aux dérives que de telles entreprises peuvent potentiellement engendrer.

Un décryptage bienvenu du fonctionnement de ces géants et de leurs patrons dans un ouvrage à la fois pratique et théorique, à mi-chemin du guide didactique et de l’essai critique.

Innover comme Elon Musk, Jeff Bezos et Steve Jobs, de Alain Dupas, Jean-Christophe Messina et Cyril de Sousa Cardoso, éd. Odile Jacob (176 pages, 17,90€) 

 

Nouveau-contre-pouvoir

Le pouvoir au… contre-pouvoir !

Dans un monde guidé par l’hyperconnectivité, l’homme s’informe à coup de faits divers et de fake news. Pour y voir plus clair, les deux auteurs montrent ce qui se cache derrière les grands remous de notre quotidien médiatico-technologique. Pour eux, il s’agit de l’émergence d’un nouveau pouvoir qui balaye la planète toute entière.

Un pouvoir comme ‘uberisé’, c’est-à-dire moins porté par les élites et les leaders d’hier que par le collectif, le multiple et le nombre. Cette petite révolution conduit vers le meilleur comme le pire : de TEDx à Daech, du terrorisme international à un engagement citoyen aussi puissant qu’atomisé. En bref, le contre-pouvoir, porté par l’explosion du web, a pris les rênes.

Nouveau (contre) pouvoir, convaincre, mobiliser et réussir dans un monde hyperconnecté, de Jeremy Heimans et Henry Timms, éd. Plon (324 pages, 23€)

Tous-des-idiots-de-Thomas-Erikson

Les relations humaines ? Une histoire de couleurs

Thomas Erikson a déjà vendu un million d’exemplaires de son ouvrage, dont 800 000 rien qu’en Suède, son pays d’origine. Mais c’était sans compter sur la sortie de sa traduction en français ce mois-ci. Avec Tous des Idiots ?, l’expert en communication se livre à une classification des personnes qui nous entourent. Il établit quatre profils correspondant chacun à une couleur et donc à des traits de caractère bien spécifiques. De quoi adapter notre comportement et notre discours pour chacun.

L’auteur ne prétend pas détenir la vérité absolue, mais infuse de la méthodologie dans l’exercice ô combien complexe de cerner les personnes gravitant autour de nous. Il s’y veut à la fois pragmatique et le plus simplificateur possible, sans tomber dans l’écueil d’être trop simpliste et réducteur. Alors, vous l’aurez compris, tous à vos couleurs !

Tous des idiots ? Mieux cerner ses collègues et ses proches, de Thomas Erikson, éd. First (320 pages, 16,95€)

Décider ça se travaille

Emballez, c’est pesé !

L’intelligence de la décision, ce n’est pas inné. C’est même tout un métier, ou plutôt tout un apprentissage. Car décider, avaliser ou trancher ne s’improvise pas. Il faut un point médian qui se situe quelque part entre tact et fermeté, rationalité et intuition. En effet, les deux auteures de ce petit livre rouge nous invitent à nous laisser porter aussi bien par nos propres émotions et les signes de notre corps que par l’intelligence collective. Pour les deux femmes, qui forment le personnel de nombreuses entreprises à la prise de décision, il s’agit de s’écouter autant que de s’ouvrir à l’autre.

Dès la préface, le médecin et explorateur Jean-Louis Etienne nous met la pression : « Nos décisions sont le reflet de ce que nous sommes (…). Ce sont aussi elles qui nous façonnent et nous font devenir nous-mêmes. » Une pression à relativiser néanmoins car, si le fait de trancher peut avoir de grandes répercussions dans un avenir plus ou moins proche, rien n’est immuable : décideurs de tout poil, l’ajustement est aussi le meilleur de vos alliés.

Décider ça se travaille, de Marine de Cherisey et Marine Balansard, éd. Eyrolles (208 pages, 14,90€)