Salariés / parents, la fin d’un tabou pour les entreprises ?

Salariés / parents, la fin d’un tabou pour les entreprises ?

delphine-cochet-article

Performances économiques, fidélisation des talents, pérennité… Les bienfaits d’une politique parentalité sont nombreux pour les entreprises. Explications avec Delphine Cochet, la co-fondatrice de Ma Bonne Fée.

À l’heure où de plus en plus de salariés veillent à concilier vie personnelle et vie professionnelle, le sujet de la parentalité est devenu un enjeu majeur pour les entreprises.

Ça, Delphine Cochet, l’a bien compris. En 2018, elle co-fonde Ma Bonne Fée, un service à destination des salariés / parents. L’objectif est simple : aider les jeunes parents à jongler, en toute sérénité. Car c’est un fait, par ailleurs un peu tabou, « plus de 8 parents sur 10 rencontrent des difficultés autour de la naissance d’un enfant, explique Delphine Cochet. Et pour 80% d’entre eux, cela a eu un impact négatif sur leur travail ».

L’ère de la parentalité 360°

Manque de productivité, absentéisme, burn-out, turnover… Les conséquences sont nombreuses, mais aussi coûteuses. « On estime en moyenne à 4 000 € par an par salarié le coût de l’absentéisme, et le turnover peut représenter 6 mois de salaire ! », rappelle la CEO.

Dès lors, l’accompagnement des salariés / parents ne doit plus être une option. La mise en place d’une politique parentalité est dans l’intérêt de toutes les entreprises et doit concerner chaque partie prenante, des salariés à la direction, en passant par les ressources humaines et les managers. Et Delphine de rappeler, « l’innovation sociale paie toujours ».

 

 

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire