« Alt 0183 » ou « Alt maj F » : oubliez le sexe en entreprise 

« Alt 0183 » ou « Alt maj F » : oubliez le sexe en entreprise 

Comment donner la même visibilité aux femmes et aux hommes dans l’entreprise ? Une question essentielle qui, peut-être, commence dans nos échanges écrits, mails et autre Slack. On parle de rédaction inclusive, épicène, ou encore non-genrée/non-sexiste. Partage d’astuces (vraiment simples, promis).

« Le présent guide montre que, contrairement à certaines idées reçues, il n’y a pas de difficulté à féminiser la plupart des métiers, grades, titres et fonctions. Il y en a d’autant moins que le français l’a fait couramment jusqu’au siècle passé », écrit Lionel Jospin dans la préface de « Femme, j’écris ton nom… » (1999). Le mot entrepreneuse, pour certains, semble pourtant revêtir une connotation sexuelle !

« La langue n’est pas sexiste, répond Isabelle Meurville, traductrice indépendante, qui conseille entreprises et organisations pour écrire sans exclure. Tous les mots existent ! On ne s’est pas posé la question pour blogueuse ou youtubeuse, alors pourquoi pour entrepreneuse ? Depuis 1635, l’Académie française affirme que le masculin est plus noble, qu’il l’emporte sur le féminin. Mais cette règle n’a que 300 ans. » Pour changer nos perspectives, Isabelle Meurville préconise de menus contournements, une gymnastique intellectuelle résumée ici :

Passer par la voix active (à la place de la voix passive)

Exemple : « vous êtes invité » devient « nous vous invitons »

Varier les formulations, en s’attachant aux fonctions et non aux genres

Exemples :
– « technicien/technicienne » deviennent « équipe technique », un singulier collectif
– « les directeurs » devient « les membres de la direction » ou « les responsables »

Faire appel aux anglicismes ?

Exemple : « directeur/directrice » deviennent « manager »

Recourir aux doublets

Exemple : « nos salariés sont merveilleux » devient « nos salariées et salariés sont merveilleux »

Utiliser le fameux point médian

Exemple : « nos employés sont conviés » devient « nos employé·e·s sont convié·e·s » ou « nos employé·es sont convié·es »

Le point médian, ou point milieu, abrège le doublet. Préférez-le aux parenthèses (qui symboliquement… mettent entre parenthèses), ou au trait d’union qui allonge la phrase, ou encore au « / » qui vient diviser. Le point médian s’obtient par « Alt 0183 » sur PC ou « Alt maj F » sur Mac !

Ecrire sans exclure est facilité par la langue française, qui offre beaucoup de ressources. Auteure, autrice, auteresse… Aucune formulation n’est vraie ou fausse ! À chacun·e de choisir, même s’il vaut mieux opter pour un féminin qui s’entend, plutôt qu’un « e » muet inaudible à l’oral. Pour les plus audacieux·ses, sachez que le pronom « iel » désigne toute personne, sans distinction de genre. C’est la sublime contraction entre il et elle bien sûr !

0 commentaires

Laisser un commentaire