[EXPO] On était au vernissage de La montagne invisible, 1ère exposition française de Ben Russell

[EXPO] On était au vernissage de La montagne invisible, 1ère exposition française de Ben Russell

Ben Russell

Présentée par le Frac Île-de-France au Plateau, La montagne invisible est la première exposition française dédiée aux œuvres de Ben Russell.

« La quête se situe plus dans les moyens mis en œuvre que dans le but poursuivi. Le sujet utopique se trouve plus dans le mouvement qui se dirige vers quelque chose, qu’à son point d’arrivée. » Ben Russell

Le travail de Ben Russell, artiste américain, cinéaste et commissaire d’exposition, se déploie surtout in-situ, sur le lieu de projection, et nous invite à une expérience à la fois incarnée et hallucinatoire de l’image documentaire. L’exposition au Plateau s’inspire de l’œuvre de René Daumal, Le Mont Analogue, nouvelle décrivant un groupe d’explorateurs à la recherche d’une montagne utopique.

Cette installation audiovisuelle multiple se révèle à la fois immersive et hypnotique. Physiquement conçue comme un labyrinthe d’écrans inclinés, c’est également un véritable dédale d’émotions qui se crée au fur et à mesure de l’expérience. Le son, les effets de lumière, les successions de couleurs vibrantes et les alternances de plans larges et serrés nous emmènent de l’angoisse à la quiétude pour arriver à une sensation d’un monde au bord de la dissolution.

En jouant sur les conventions du genre, Ben Russell nous propose une nouvelle approche de la représentation documentaire et nous questionne sur notre rapport à la réalité. Le miroir, élément récurrent de l’expérience, est par exemple utilisé pour orienter la perception et partager l’envers du décor. La technique du « green screen » est quant à elle détournée, là où d’ordinaire le personnage vert aurait dû disparaitre, il est ici le personnage principal. Ces effets de style créent l’illusion d’une navigation entre réalité et fiction.

« La Porte de l’invisible doit être visible » Le Mont Analogue, René Daumal*

Quête vers l’infini, symbolisée par le triangle, sommet utopique de La montagne invisible, Ben Russell nous suggère de mener un voyage vers l’avenir en nous concentrant paradoxalement sur le chemin parcouru et non sur sa finalité.

*Citation du roman de René Daumal.

 

Commissaire de l’exposition : Xavier Franceschi
Ben Russell : La montagne invisible
Exposition du 23 janvier au 5 avril 2020
Entrée libre

frac île-de-france, le plateau, paris
22 rue des Alouettes
75019 Paris
www.fraciledefrance.com

1 commentaire

Bravo Elodie,

Votre article est très bien écrit ! Vous arrivez bien à montrer l'intérêt de cet exposition, au point où vous me faites regretter de ne pas être à paris pour y aller.

J'ai hâte de lire vos autres articles qui je suis sûre me permettront de découvrir d'autres expo aussi intéressantes.

Par Sarah T, le 08 février 2020

Laisser un commentaire