2020 ou l’avènement des marketplaces B2B ?

2020 ou l’avènement des marketplaces B2B ?

négociation place de marché B2B

Amazon, Alibaba, Cdiscount… attirent chaque mois des millions d’utilisateurs. Face à leur succès, les places de marchés essaiment dans l’écosystème e-commerce. Un phénomène qui s’étend également aux entreprises.

Démocratisées en 1995 par Amazon, les marketplaces fleurissent désormais dans le paysage de l’e-commerce. Un engouement, qui s’étend aujourd’hui aux entreprises. En effet, depuis le succès des plateformes destinées aux professionnels des deux géants mondiaux Alibaba et Amazon – qui ont généré à elles seules plus de 15 milliards de dollars en volumes d’affaires en 2017- l’écosystème des marketplaces B2B français s’est accéléré. « On constate ainsi que la proportion des ventes en ligne sur les places de marché B2B sont égales à celles du B2C » analyse Eric Alessandri, PDG de Wizaplace, un éditeur de places de marché.

 

Un marché en plein essor

Les marketplace B2B présentent ainsi un fort potentiel de croissance et s’inscrivent comme la clé de voûte de la transformation digitale des entreprises. D’ici 2022, 75% des achats B2B seront effectués depuis une marketplace.

En effet, ces plateformes représentent d’abord un gain de temps substantiel pour l’entreprise « Parcourir plus de 10 sites internet pour acheter des produits différents peut être très chronophage et par essence plus long que si vous effectuez les dix commandes sur le même site. L’avantage est également de pouvoir récupérer toutes vos factures sur une seule et même plateforme. Et ce même si celles-ci sont éditées par différents fournisseurs. » souligne Eric Alessandri.

Les marketplaces permettent également de faire jouer la concurrence entre les fournisseurs, ce qui entraîne de nombreuses économies. Eric Alessandri raconte « Il est vrai qu’un producteur de voiture dépensera du temps et de l’énergie à négocier les pièces intrinsèques au véhicule, ce qui n’est pas forcément le cas pour les fournitures de bureau. »  Selon le PDG de l’éditeur de marketplace, ces achats dit indirects représenteraient pourtant plus de 50% des achats dans la plupart des entreprises et ne feraient pas l’objet de négociation. C’est là que les places de marché interviennent « elles permettent un benchmark rapide grâce à un grand nombre de fournisseurs présents sur une même plateforme » poursuit ce dernier.

De nombreux groupes français ont d’ailleurs adopté ce modèle. C’est le cas de  Suez qui a créé une nouvelle plateforme, Organix, destinée à la commercialisation des déchets organiques à l’instar d’Engie qui propose désormais une solution de stockage entre professionnels avec Delaplace.pro. Un environnement toutefois très encadré et qui impose, pour tout nouvel opérateur de marketplace, un accompagnement technique et réglementaire sur mesure pour lequel il faut bien souvent s’appuyer sur des expertises extérieures. De nombreuses entreprises comme Mirakl, Izberg ou encore Wizaplace proposent d’ailleurs des solutions clé en main (modules front office, back office et administrateurs).  Mais pour Laurent Tissier, cela passe également par un travail d’évangélisation « Aujourd’hui l’enjeu est de faire comprendre aux grands groupes que plus l’offre au sein de leurs marketplaces est large, plus elles auront de chance de performer. Une plateforme avec peu de vendeurs tiers perd de son attrait et ne perce pas. » conclut le PDG de Wizaplace.

Une marketplace, qu’est-ce que c’est ?

Amazon, Alibaba… des millions d’internautes se rendent sur des marketplaces B2C sans s’en rendre compte. Le principe est simple : un opérateur propose une plateforme ayant la possibilité de mettre en relations des clients avec différents fournisseurs de produits et de services. Ainsi, au lieu de se rendre sur le site web du marchand et de n’avoir seulement accès aux produits qu’il propose, ces places de marché BtoC proposent à leurs clients un large choix de produits provenant potentiellement de différents commerçants et ainsi d’effectuer, par la suite, un seul et unique paiement. Et ce, sans avoir à quitter la plateforme. Un peu comme un centre commercial qui contient plusieurs boutiques

Parmi les marketplaces les plus célèbres, on peut citer Cdiscount, eBay, le Bon Coin ou encore la Fnac Darty.

 

 

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire