L’agro-alimentaire recherche sa nouvelle raison d’être

L’agro-alimentaire recherche sa nouvelle raison d’être

De d’aucy à Candia en passant par Président et St Mamet, une vingtaine de sociétés de l’industrie agro-alimentaire se lance dans une « Communauté pour nourrir demain ». L’objectif ? Agir pour une meilleure alimentation et, au passage, afficher sa raison d’être.

Qui a dit que l’industrie agro-alimentaire était un géant inflexible ? Depuis novembre 2019, les professionnels du secteur mouillent le maillot pour faire évoluer les choses. Pour ce faire, ils se sont rassemblés au sein d’une initiative baptisée « Pour nourrir demain ». L’occasion de militer pour une alimentation plus positive, plus verte, plus saine et plus engagée. Un vœu pieux ? Peut-être. Mais pour rendre les choses plus concrètes, une vingtaine de ces sociétés ultra-motivées a été sélectionnée pour incarner le mouvement et inspirer ses petits camarades.

Parmi les heureux élus de cette « Communauté pour nourrir demain », on trouve notamment les marques d’aucy, St Mamet, Stoeffler, Candia ou encore Président. Rien que ça. Lors de dix journées inter-entreprises, ces acolytes vont devoir se pencher sur dix grandes questions traitant de la transformation des entreprises agro-alimentaire. Les débats commenceront au mois d’avril 2020 et aborderont différents thèmes, du packaging aux fournisseurs, en passant par la gestion des distributeurs et la relation aux consommateurs.

Un appel a même été lancé afin de recruter d’autres sociétés pour rejoindre ce cercle de réflexion. L’occasion, selon la  communauté, « d’embarquer ses collaborateurs vers une mission commune et engager positivement sa marque auprès des consommateurs ». L’opportunité, en fait, de trouver enfin sa raison d’être.

À lire aussi : Rebond de la croissance, baisse du chômage : la France résiste

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire