Une baisse de la pollution en Chine, mais jusqu’à quand ?

Une baisse de la pollution en Chine, mais jusqu’à quand ?

pollution Chine

Alors qu’un épais brouillard recouvrait Pékin il y a de cela encore une semaine, la Nasa annonce une baisse significative du taux de pollution.

C’est la nouvelle inattendue de la semaine : la Nasa a observé une diminution significative du dioxyde d’azote au-dessus de la Chine. Selon l’agence américaine, les taux de NO2 seraient passés de 500 μmol/m² à 125 umol/m2. Une baisse résultant selon l’agence américaine du ralentissement économique que subit le pays en raison de l’épidémie de coronavirus. Un coup de frein qui aurait également réduit les émissions de CO2 de 25% sur la période du 1er au 15 février. « C’est la première fois que j’assiste à une diminution de la pollution de la zone en lien avec un évenement spécifique » a confié Fei Liu, chercheur à la Nasa.

A noter qu’il y a encore une semaine de cela la capitale était plongée dans un épais brouillard de pollution. Selon le journal South China Morning Post, la qualité de l’air dépassait même de 22 points le seuil recommandé par l’OMS. Cette baisse spectaculaire risque toutefois de ne pas durer indéfiniment : le plan de relance économique prévu par l’ex empire du milieu risque de remettre les compteurs à la hausse.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire