Ces entreprises boostées par le coronavirus

Ces entreprises boostées par le coronavirus

entreprises gagnantes du coronavirus

Face à l’effondrement économique qui touche de nombreuses industries, une bande d’irréductibles entreprises résistent à la crise. Plus édifiant, leur activité s’en trouve considérablement augmentée.

 Alors que la crise économique provoquée par la pandémie de covid-19 met en danger les entreprises du monde entier, certaines sociétés résistent. Plus encore, leur activité s’envole. La société d’investissement américaine MKM Partner a même créé un indice boursier regroupant des entreprises qui vont profiter des confinements. Petit tour d’horizon non exhaustif de ces « gagnants » du coronavirus

Les producteurs de gels hydroalcooliques

D’après une étude Nielsen, dans la grande distribution, les ventes de gel désinfectant pour les mains ont connu une augmentation de 91% sur la période de janvier-février. Selon le cabinet d’analyse, 1,2 million d’unités ont été vendues en deux mois hors pharmacie. Une ruée qui a provoqué une véritable pénurie de solution hydroalcoolique et une course à la production des entreprises. Chez Juva Santé, la production hebdomadaire est ainsi multipliée par 6. Les Laboratoires Gilbert prévoient quant à eux de produire plus d’1,7 millions de flacons au cours des trois semaines à venir. Soit plus de deux fois que la production annuelle de 2019. Pour le laboratoire Cooper, l’arrivée du virus en Europe a multiplié ses ventes par dix en France.

Les entreprises de la bio-tech

Le coronavirus a également dopé les ventes de nombreuses entreprises de la bio-tech. Parmi elles, la start-up française R-Pur qui fabrique des masques purifiants. Initialement destinés à la pollution, l’épidémie a donné une nouvelle dimension à leur technologie. Dès le début de l’épidémie en Asie, les ventes ont augmenté de manière exponentielle (+30*% au 29 janvier). Un succès qui permet désormais à la start-up de collaborer avec le gouvernement en vue de fournir des masques au personnel hospitalier.

Les sociétés éditrices de logiciels

Télétravail oblige, les éditeurs de logiciels de collaboration à distance voient aussi leurs utilisateurs se multiplier. Selon le Monde, Slack a gagné 7 000 nouveaux clients payants depuis février, contre seulement 5 000 au cours de l’ensemble du trimestre précédent. La start-up de vidéo conférence Zoom affirme quant à elle avoir gagné  2,22 millions d’utilisateurs mensuels depuis janvier 2020, contre une hausse de 1,99 million sur l’ensemble de l’année 2019.  Une explosion qui porte L’action de la start-up chinoise à plus de 44%. La messagerie instantanée Discord est également une des applications les plus téléchargées du moment. Initialement utilisée par la communauté des gamers, elle est devenue un outil indispensable à certains élèves et professeurs pour l’envoi de textes, images et fichiers. Au sein de l’hexagone , Klaxoon, la start-up française de réunions virtuelles, affirme avoir reçu 5.000 demandes d’information au cours de la semaine qui a précédé le confinement.

Les grands acteurs traditionnels de l’informatique professionnelle ne sont pas en reste, Microsoft a vu l’usage de sa suite Teams croître de 37 % en une semaine : il a atteint 44 millions d’utilisateurs quotidiens contre 20 millions il y a quatre mois. Selon la chaîne CNBC, en France, il a été multiplié par sept.

Les plateformes de Streaming

Le confinement est également propice aux plateformes de streaming. Mais c’est Netflix qui tire son épingle du jeu. En quelques semaines, le numéro 1 mondial du streaming voit également ses actions grimper de plus de 5 %. Sa capitalisation boursière s’élève désormais à plus de 153 milliards de dollars soit plus que le géant du divertissement Disney.

Les marketplaces

Même son de cloche pour Amazon, « À mesure que le Covid-19 s’est répandu, nous avons vu une hausse du nombre de personnes qui achètent en ligne », écrit l’entreprise de Jeff Bezos dans un billet de blog. Ce dernier a également annoncé des embauches massives : 100 000 employés à temps plein et partiel vont être recrutés. En bourse, pendant que les cours mondiaux s’effondrent, l’action Amazon bondit de 12% en seulement une semaine.

Les entreprises de distribution alimentaire

Selon le cabinet Nielsen, la distribution alimentaire a connu un bond spectaculaire lors de la première semaine de mars. Avec une progression des ventes de +6,2% en valeur, et +5,4% en volume, les produits de grande consommation ont connu l’une de leurs meilleures semaines des dernières années.

. L’affluence dans le supermarché et les points de vente de proximité situés en ville a également cru de 8%. D’après le cabinet d’analyse, le drive a atteint un pic de ventes jamais atteint, dépassant 30 millions d’euros en 24 heures.

Les entreprises de livraison à domicile

Deliveroo, frichti ou encore Uber Eats …Depuis le début de la pandémie, le cabinet Nielsen indique également une nette augmentation des livraisons à domicile. En France, le dispositif a connu une hausse de 73,8 %. Un constat qui se dégage également de l’étude menée par Barclaycard , une filiale de carte de crédit de la banque anglaise Barclays. Outre-manche, les opérations relatives à la livraison de nourriture ont connu une hausse de 8,7%.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire