La publicité en temps de coronavirus #2

La publicité en temps de coronavirus #2

Durant la crise actuelle, certains publicitaires ont redoublé d’inventivité pour communiquer sur les marques. Deuxième état des lieux de la publicité en temps de coronavirus.

Quelques semaines après notre premier état des lieux de la publicité en temps de coronavirus, il semble que le marché continue sa perte de vitesse. Selon le baromètre unifié du marché publicitaire (Bump), le secteur de la communication publicitaire en France pourrait perdre 23 % de valeur cette année à cause de l’épidémie de coronavirus. Les médias traditionnels ont vu leurs recettes chuter sur les trois premiers mois de l’année, pour une baisse totale de 12,6 % à 1,7 milliard d’euros. Malgré une hausse du temps dédié à la télévision chez les jeunes (+69% pour les 15-24 ans selon Médiamétrie), la télévision a vu sa durée publicitaire réduite de 59 % pendant le confinement.

Les publicitaires n’ont pourtant pas manqué de créativité lors de ce confinement. C’est le cas de l’Oréal qui signe un coup de maître avec une publicité tournée par Eva Longoria elle-même. À défaut de pouvoir se rendre chez le coiffeur, la star de Desperate Housewives, ambassadrice de la marque, se filme avec son smartphone dans sa salle de bain de Los Angeles en train de réaliser sa coloration maison. La publicité signée Mc Cann Paris adapte même le célèbre slogan de la marque à la période actuelle « Prenez soin de vous, parce qu’aujourd’hui, plus que jamais nous le valons bien » déclare Eva Longoria à la fin de sa coloration.

Via l’Oréal Paris

La publicité à l’heure du déconfinement

Pour les autres annonceurs, l’heure est désormais au déconfinement. Après une longue période de confinement, les marques tablent désormais sur la reprise. Kia avec l’agence Innocean lancent la campagne On The Road Again qui invite le public à renouer avec le plaisir de conduire. Mieux encore, face à la récession qui se profile, le constructeur automobile propose de se procurer un modèle de la gamme KIA « sans apport ».  Et sans rien payer les trois premiers mois.

Via INNOCEAN WORLDWIDE FRANCE

Même son de cloche pour Leclerc qui s’empare de l’une des premières préoccupations des Français : la baisse du pouvoir d’achat. Un film sous le signe de l’humour à travers Leclerc promet à ses clients de bloquer les prix sur 12600 de leurs produits.

Pour Orange, le message porte sur la tendance du moment : se réinventer. En se servant des images de ses pubs précédentes, l’opérateur télécoms revient sur la manière dont les Français ont « réinventé le quotidien, les distances, la vie à deux… », un film qui tombe à certains moments dans le pathos, peut-être nécessaire à la période.

Via Orange France

Les magasins But mettent quant à eux en lumière une cause méconnue : ces meubles qui ont vieilli d’un coup pendant le confinement. Pour cette campagne signée par l’agence Change, la marque annonce la réouverture de ses 315 magasins, « en toute sécurité ». « On a voulu proposer un film qui dédramatise cette période de confinement et qui fasse un petit peu sourire. L’idée est aussi de pouvoir faire revenir les gens en magasins mais en mettant en avant les normes de sécurité mises en place » confie Isabelle Poussier, directrice activation commerciale de l’agence Change.

Via But

L’heure est aussi à la sécurité au volant avec la campagne ensemble lancée en janvier 2020 et adaptée à la période actuelle. Signé par son nouveau pool d’agences, qui rassemble Babel, Madame Bovary et Serviceplan, le film revient sur les efforts des Français à l’heure du confinement et les invite à faire preuve de prudence même sur les routes. Un film qui semble remporter un franc succès puisque la vidéo compte déjà plus de 317 000 vues sur Youtube.

Via la sécurité routière
Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire