Comment les Français vivent-ils le déconfinement ?

Comment les Français vivent-ils le déconfinement ?

Publié le 7 juin 2020

Etat d'esprit des Français

Selon le baromètre BVA de suivi de la crise de Covid-19, les Français témoignent d’une confiance croissante sur la plupart des sujets. Une certaine prudence demeure néanmoins de mise, conduisant d’ailleurs à certains paradoxes.

Alors que la deuxième phase du déconfinement est entrée en vigueur depuis le 2 juin, BVA s’est penché sur l’état d’esprit des Français face au retour  » à la vie normale ». 77% de ces derniers se sentent désormais globalement en sécurité quand ils voient leurs familles et 75% se sentent désormais plus à l’aise de marcher dans la rue. Un sentiment de sécurité qui demeure toutefois fragile » souligne le sondage. La proportion d’individus répondant « oui, tout à fait » n’excède en effet jamais 20%. Le sentiment de sécurité reste plus modéré quand il s’agit de faire ses courses alimentaires (58% seulement) ou de se rendre sur son lieu de travail (56%).

Insécurité face au shopping et aux transports en commun

Deux activités provoquent toutefois un sentiment d’insécurité majoritaire. 52% des sondés préfèrent ainsi éviter de faire du shopping et 60% perçoivent les transports comme à risques et 16% évitent totalement de les prendre.

Alors que les bars et les restaurants ont rouvert le 2 juin, 25% des sondés prévoient d’y aller ce week-end  au plus tard (sous réserve que la météo ne contrarie pas leurs plans en zone orange où seules les terrasses sont ouvertes) tandis que   27% des 18-24 ans déclarent s’y être déjà rendus. Mais pour les 2/3 des Français, ce n’est pas une priorité, souvent pour des questions budgétaires. En effet 53% des cadres ont l’intention d’y retourner dès cette semaine, ce qui représente 20 points de plus que chez les employés et ouvriers.

Application Stop-Covid : Seulement 1% des sondés l’ont téléchargée 

Seulement 1% des sondés ont déclaré avoir téléchargé l’application Stop-Covid, et 7% disent avoir l’intention « certaine » de la télécharger. 68% des Français interrogés expriment en tout cas clairement leur intention de ne pas en équiper leur smartphone.

Si les débats sur le caractère « intrusif » de cette application ont pu freiner certains, les enquêtes d’opinion antérieures ont pourtant montré que les Français y étaient majoritairement favorables. De ce fait, le faible engouement mesuré ici s’explique sans doute par une disponibilité tardive, alors que les Français ont le sentiment croissant que le risque s’éloigne.

Les Français ont moins peur d’attraper le coronavirus

D’après le baromètre, la peur d’attraper le coronavirus poursuit en effet sa baisse progressive même si elle demeure majoritaire chez les Français (71%). C’est sans doute ce qui explique un léger relâchement de leur vigilance : 50% déclarent appliquer « tout à fait » strictement les recommandations sanitaires qui accompagnent le déconfinement (gestes barrières, port du masque dans certaines circonstances, etc.) contre 55% la semaine dernière. La crainte d’une deuxième vague d’épidémie qui conduira à un nouveau confinement confirme sa décrue (56%, soit -3 pts depuis la semaine dernière et -15 pts en 15 jours). La proportion de Français qui estiment que, dans cette crise, « le pire est derrière nous » (28%, + 10 pts en 15 jours) est supérieure à la proportion d’individus qui pensent que « le pire est devant nous » (25%, -14 pts en 15 jours). La part de sondés qui pensent que la situation va rester stable reste néanmoins la plus importante (36%, +1 point).

Le moral des Français a son plus haut niveau depuis mars

Dans ce contexte, le moral des Français atteint son plus haut niveau depuis le début de la crise avec une note moyenne pour refléter son état d’esprit de 6,8/10. Le retour à une vie normale semble davantage envisagé : 60% des Français pensent que l’on reviendra à une vie normale d’ici la fin 2020  et désormais, seuls 13% estiment qu’il n’y aura pas de retour à la normale.

Alors que les chiffres relatifs à l’évolution de l’épidémie sont pour le moment encourageants, le baromètre BVA table sur une sortie de crise plutôt réussie. 39 % des sondés disent avoir confiance en le gouvernement dans la gestion de la crise. Principale ombre au tableau : la confiance dans la situation économique de la France demeure extrêmement faible (19%).

 

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire