Fonds de solidarité : les TPE demandent un geste à Bruno Le Maire

Fonds de solidarité : les TPE demandent un geste à Bruno Le Maire

Publié le 30 juin 2020

Pour aider les TPE à sortir de la crise, le Syndicat National des Indépendants demande un pas supplémentaire à Bruno Le Maire. Leur objectif : que le fonds de solidarité soit prolongé jusqu’à la fin de l’année.

C’est une annonce censée calmer les TPE. Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances a confirmé devant l’Assemblée nationale le prolongement d’un mois du fonds de solidarité. Cette mesure est accompagnée d’un assouplissement des conditions d’accès à l’aide complémentaire.

Une annonce bienvenue, mais insuffisante pour le Syndicat des Indépendants (SDI). Dans un communiqué, son secrétaire général Marc Sanchez confirme : « Nous sommes encore dans la politique des petits pas. Ce n’est pas un délai d’un mois qui permettra à ces très petites entreprises de redresser la barre. Il faut être cohérent et leur donner des perspectives au moins jusqu’à la fin de l’année, sans quoi cela revient à reculer pour mieux sauter. »

675 000 emplois menacés

Une réaction qui se base sur les résultats d’une étude* menée par le SDI au mois de juin 2020. Selon cette analyse, 30 % des TPE sont en situation d’urgence absolue avec près de 675 000 emplois menacés. 2/3 de ces entreprises ont aussi vu leur chiffre d’affaires baisser par rapport à la même époque l’année dernière. Enfin, 72 % plaident pour une nouvelle prolongation du fonds de solidarité. Un chiffre qui monte même à 97% pour les entreprises en difficulté.

*sondage réalisé du 20 au 26 juin 2020 auprès 1640 entreprises de 0 à 19 salariés.

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire