Debrief : le plan de relance de Jean Castex

Debrief : le plan de relance de Jean Castex

Ce matin, Jean Castex annonçait le plan de relance économique dans une interview de plus de quarante minutes pour France Inter. Zoom sur les informations à retenir.

Plus de dérogations de rassemblement dans les zones rouges

Alors que les rassemblements de plus de 5 000 personnes sont toujours interdits en France, le premier ministre a annoncé que des dérogations pourraient être attribuées « au cas par cas » par les préfets concernés. Il a cependant déclaré que « dans les départements où il y a une forte circulation virale et dans les lieux où la configuration est inadaptée, il ne sera plus possible de déroger ». 

Les masques n’ont pas vocation à être gratuits

Le premier ministre a assuré que les masques resteront payants sauf pour « toute personne vulnérable au virus pour des critères médicaux et pour les familles les plus précaires qui en ont déjà reçus 50 millions. » Il a également souligné que le port du masque est extrêmement utile malgré l’inconfort, et fait appel à l’esprit de responsabilité de chacun pour que tous les français portent leur masque.

Une aide de 2 milliards d’euros pour la culture

Jean Castex met un point d’honneur sur la culture. « Allez au théâtre ! Allez au cinéma ! Vous ne risquez rien. Vivre avec le virus c’est aussi se cultiver avec le virus. » Il a donc annoncé qu’un total de 2 milliards d’euros seront attribués au domaine culturel parmi les 100 milliards d’euros annoncés pour cette relance économique. Il a également déclaré qu’il irait à la rencontre des professionnels du secteur ce vendredi en compagnie de la ministre de la culture, Roselyne Bachelot.

EPHAD : en cas de besoin, les établissements pourraient être reconfinés au cas par cas

« Ce sont des établissements particulièrement fragiles”. Conscient de la vulnérabilité des occupants, Jean Castex a annoncé que les EPHAD sont l’une des priorités du Gouvernement dans la lutte contre le COVID et qu’ils seront suivi de près pour proposer, si besoin, des reconfinements dans les établissements les plus à risques.

Mise en place de juges de proximité

À la suite des nombreuses scènes violentes que la France a connue ces derniers mois, le premier ministre a annoncé que des juges de proximité seront mis en place pour désengorger les palais de justice mais également pour « sanctionner très vite les incivilités du quotidien ». 

La seconde partie du plan de relance sera annoncé le 3 septembre

Jean Castex nous donne donc rendez-vous jeudi prochain pour les nouvelles annonces de ce plan de relance économique.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire