Covid-19 : quel est le moral des dirigeants ?

Covid-19 : quel est le moral des dirigeants ?

Malgré une situation économique considérée comme préoccupante par de nombreux chefs d’entreprise, ces derniers semblent cependant moins inquiets quant à l’avenir de leur propre société. C’est ce que révèle la dernière étude Ifop.

Pour ce sondage, l’Ifop s’est penché sur le moral des chefs d’entreprise. Et ces derniers semblent plus optimistes que prévus. Si 56% des dirigeants semblent préoccupés par la situation économique post covid-19, ils sont seulement 26% à être pessimistes quant à l’avenir de leur société. En effet, même si 97% des chefs d’entreprise interrogés anticipent de fortes répercussions sur l’économie française, seuls 54% pensent que cela aura une incidence sur leur entreprise.

Entre espoir et réalisme

Malgré un optimisme grandissant, 55% des sondés craignent toutefois un reconfinement en cas de deuxième vague. A l’inverse, 42% ont des raisons d’espérer qu’on ne reviendra pas à la situation de début mars. 32% imaginent même un carnet de commandes à nouveau rempli. D’autres présagent des aides aux entreprises. Ils sont 28% à penser que des aides verront le jour.

Par ailleurs, 76% considèrent que la situation économique de leur entreprise est saine, même si 46% reconnaissent qu’elle s’est détériorée par rapport à l’année dernière. Les dirigeants en région parisienne sont plus nombreux que l’ensemble à reconnaître une situation financière détériorée  (56%, +11pts) et à anticiper des répercussions fortes  (72%, +18pts). Pour autant, ils sont également plus nombreux à considérer que la situation financière de leur entreprise va s’améliorer dans les 6 prochains mois (28%, +7pts vs l’ensemble).

Le dialogue social au plus haut niveau

Selon l’étude , la qualité du dialogue social ne pâtit pas de la période et est jugée bonne par 95% des chefs d’entreprise. Un quart de ces derniers souhaitent même augmenter leurs effectifs, leurs projets de communication ou de développement. 56% d’entre eux envisagent également de recruter des jeunes via le dispositif d’aide du gouvernement.

Confiance envers le gouvernement

L’étude révèle également que le gouvernement bénéficie de la confiance des dirigeants. 79% d’entre eux déclarent que l’aide du gouvernement en faveur des entreprises leur inspire confiance. Parmi les mesures annoncées, 66% considèrent que le soutien à la trésorerie est la plus essentielle, suivi de la baisse des impôts de production (49%) et du dispositif d’activité partielle de longue durée (49%).

Méthodologie* L’enquête Ifop pour le MEDEF a été menée auprès de 601 chefs d’entreprise, échantillon représentatif des entreprises françaises de 10 salariés et plus. Les interviews ont été réalisées par téléphone du 27 juillet au 19 août 2020.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire