Jeff Bezos : 5 leçons de leadership

Jeff Bezos : 5 leçons de leadership

Publié le 1 septembre 2020

Jeff bezos

La fortune du fondateur d’Amazon a augmenté de 35 milliards de dollars en 2020. Widoobiz vous livre les meilleurs conseils de Jeff Bezos pour mener avec succès votre vie entrepreneuriale.

Tandis que la crise a mis à mal de nombreuses entreprises, il semble que certaines, au contraire, se retrouvent désormais au centre du jeu. C’est le cas d’Amazon, qui a permis à son fondateur, Jeff Bezos, d’ajouter plus de 35 milliards de dollars à sa fortune personnelle. L’ancienne librairie en ligne créée en 1994 se définit désormais comme un service public « Les employés d’Amazon travaillent 24 heures sur 24 pour livrer les produits de première nécessité, à la porte des gens qui en ont besoin », soulignait notamment mi-avril Jeff Bezos, dans sa lettre aux actionnaires. Un succès que ce dernier n’a pas obtenu sans en tirer quelques leçons. En voici quelques-unes.

1. Devenir obsédé par la satisfaction des clients

Au micro de Jenny Freshwater, directrice de prévisions et de la planification des capacités d’Amazon, Jeff Bezos a fait part des conseils qu’il donnerait à celui ou celle qui souhaiterait démarrer sa propre entreprise. Et sans grande surprise pour les connaisseurs d’Amazon, la première réponse était « le client ». D’après le milliardaire, le plus important est « d’être obsédé par le client » avant d’ajouter « Ne les satisfaites pas, ravissez-les ».

 2. S’habituer aux opposants

Pour Jeff Bezoz, le succès implique indubitablement d’être sous le feu des critiques. « Nous serions très naïfs de croire que nous n’allons pas être critiqués. Cela fait partie du jeu. Vous devez l’accepter », a déclaré Bezos dans une interview publiée par Business Insider en 2018. Selon ce dernier « si vous voulez faire quelque chose de nouveau ou d’innovant, vous devez être prêt à être incompris. Si vous n’êtes pas prêt à cela, alors pour l’amour de Dieu, ne faites rien d’innovant ». Et il sait de quoi il parle. Avant d’entreprendre l’aventure Amazon, Jeff Bezos qui était alors vice-président senior d’un fonds d’investissement, fait alors part à son patron de son projet de vendre des livres en lignes  «Il m’a emmené faire une longue promenade dans Central Parc, m’a écouté attentivement et a finalement dit que cela semblait comme une bonne idée, mais que ce serait meilleure idée pour quelqu’un qui n’avait pas déjà un bon travail », se souvient Bezos lors de son discours à l’Université de Princeton en 2010.
« Cette logique avait un sens pour moi, et il m’a convaincu d’y réfléchir pendant 48 heures avant de prendre une décision. Vu sous cet angle, c’était vraiment un choix difficile, mais j’ai finalement décidé que je devais essayer. Je ne pensais pas regretter d’avoir essayé et échoué. Mais je savais que je serai toujours hanté de ne pas avoir du tout essayé. Après mûre réflexion, j’ai pris le chemin le moins sûr pour suivre ma passion, et je suis fier de ce choix. » a conclu Jeff Bezos.

3. Prendre le temps d’être inefficace

Être efficace fait partie de l’ADN d’Amazon mais Bezos accorde également une grande importance au temps passé à l’oisiveté surtout quand cela signifie de sortir des sentiers battus pour explorer votre curiosité. « Très tôt dans la vie d’Amazon, nous savions que nous voulions créer une culture des constructeurs – des gens curieux, des explorateurs. Ils aiment inventer », a écrit Bezos dans sa lettre annuelle aux actionnaires publiée en avril. La mentalité de constructeur nous aide à aborder de grandes opportunités difficiles à résoudre. Ils savent que la voie du succès est tout sauf droite. C’est le temps inefficace qui aboutit souvent à découvrir la prochaine grande invention. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut « errer dans les affaires ». Selon Bezos  « L’errance est un contrepoids essentiel à l’efficacité. Les découvertes démesurées sont susceptibles de nécessiter une errance, souvent en fait. Mais dans les affaires, vous devez savoir où vous allez. Mettez en place un plan et exécutez le » peut-on lire dans la même lettre adressée aux actionnaires d’Amazon.

4. Être passionné mais ne pas suivre ses passions pour autant

« Vous serez en compétition avec ceux qui sont passionnés » a confié Jeff Bezos lors de sa conférence à Las Vegas. Mais pour ce dernier, être passionné ne signifie pas pour autant suivre ses passions.
Bezos parle plutôt «d’adopter la bonne attitude pour la bonne idée » et non de s’évertuer à  faire fonctionner la mauvaise idée, juste parce que vous êtes « passionnés » par cette dernière.

5. Être prêt à changer d’avis

Pour Bezos, changer d’avis est preuve d’une grande intelligence « Les gens qui ont raison écoutent beaucoup et changent aussi beaucoup d’avis.  Si vous ne changez pas d’avis fréquemment, vous vous tromperez beaucoup » a-t-il expliqué lors de sa keynote à Las Vegas en mars 2019.

En attendant Bezos continue de préparer l’avenir de son entreprise. Il s’annonce comme un des gagnants incontestés de 2020. Dans sa lettre aux actionnaires, M. Bezos cite Dr. Seuss, auteur pour enfants : « Quand quelque chose de mauvais survient, vous avez trois choix : vous pouvez le laisser vous définir, le laisser vous détruire ou le laisser vous renforcer. » avant de conclure « Je suis très optimiste sur laquelle de ces civilisations portera notre choix. »

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire